jeudi 17 juillet 2014

CHÂTEAU DE BLÂMONT

LE CHÂTEAU DE BLÂMONT (54) :

FORTERESSE D'UNE BRANCHE DES COMTES DE SALM


GROSSE COLERE !!


ON SE MOQUE DU MONDE ! A quoi rime ce fléchage tapageur pour un site qui ne semble ouvert à la visite que lorsque le diable se brûle?

A quoi riment les reportages à la télévision régionale lors des campagnes de restauration patronnée par une association, qui, si elle s'attache à restaurer le monument, affiche un profond mépris envers les touristes et autres amateurs intéressés par leur travail...


SITUATION

Le château de BLÂMONT domine le bourg du même nom à 276 mètres d'altitude.



HISTOIRE

Construit au XIII° siècle, le château est la propriété des comtes de SALM. En 1227, FERRY de SALM est le vassal de l'évêque de METZ. Il fortifie le bourg de BLÂMONT et agrandit le château.
Cette branche des comtes de SALM prendra le nom de sires de BLÂMONT.

En 1247, l'évêque qui est endetté vend a son châtelain Frédéric de BLÂMONT. Son fils HENRI dit en lorrain « MAUS CERVIAUX » ( la forte tête), se distingue lors d'un tournoi à CHAUVENCY en 1285. Devenu sénéchal de LORRAINE, il se bat contre son cousin JEAN Ier de SALM. Au XIV° siècle les défenses du château et du bourg sont renforcées.

En 1506 OLRY de BLÂMONT devient évêque de TOUL. Le château passe ainsi aux ducs de LORRAINE.

En 1541 la régente Christine de DANEMARCK fait ériger un palais renaissance dans la basse-cour du château.
En 1587 des hordes de protestants alsacien assiègent la place et l'endommage. Le duc de Lorraine fait adapter le château à l'artillerie.

En 1638, les Français assiègent la place lors de la guerre de Trente-Ans. En novembre c'est la fin, les remparts de la ville et le château sont démantelés.

Au XIX° siècle, les ruines appartement à la famille de TURKHEIM, le château sert de carrière de pierres avant d'être aménagées en jardin romantique. Cette famille y fonde une pouponnière qui est l'actuel hôpital

En 1944, les bombardements américain de la libération anéantissent le palais renaissance qui sera rasé après le conflit.

Le château est inscrit au titre des monuments Historiques depuis le 17 février 1994.

ETAT ACTUEL

Il reste une basse court, un donjon carré d'habitation, quatre tours et les vestiges des baies de la chapelle.

ACCÈS


De toutes parts autour de BLÂMONT, une fléchage routier tapageur est en place pour inciter le chaland à se rendre sur le site. De même, dans la localité, plusieurs panneaux indiquent l'entrée du château. Arrivé place de l'ancienne gare, un balisage par un chemin qui reprend le tracé de l'ancienne ligne de chemin de fer secondaire d'AVRICOURT à CIREY SUR VEZOUSE indique l'accès. Mais, rendu à pied d’œuvre, GROSSE DÉCEPTION !!»

L'accès particulièrement dangereux ce fait par un escalier en bois pourri dont une partie des rampes ont disparu. En guise d'accueil on trouve une sinistre porte grillagée verrouillée et une haute clôture de même nature. Aucune mention sur les conditions de visite ou les heures d'ouverture n'est affichée .

Des riverains me confirment que l'accès au château n'est pratiquement jamais autorisé...



VUES DU SITE


Le château au temps du chemin de fer A.B.C.


Vue générale de la localité de BLÂMONT et de son château


En chemin vers l'accès signalé. Le donjon d'habitation


L'escalier pourri qui mène à la porte fermée.


L'enceinte


Tour d'angle


Fenêtres de la chapelle




autre tour d'angle


Le même endroit


Vue prise depuis l'ancienne ligne de chemin de fer


Autre tour vue depuis une rue du village 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire