jeudi 7 août 2014

CHÂTEAU DE HOHLANDSBOURG

LE CHÂTEAU DE HOHLANDSBOURG (68) :

IL ABRITAIT UNE ARTILLERIE PRISE AUX TURCS


HUMEUR

Je viens de me rendre au HOHLANDBOURG que je n'avais plus vu depuis près de vingt ans. Partout on vante cette « restauration » soit-disant exceptionnelle...

Si j’apprécie à sa juste valeur les travaux de restauration, je déplore que le site autrefois si intéressant soit devenu un « LUNA PARK » soit disant pédagogique, un endroit où tout est fait pour soutirer votre argent et cela commence dès l'entrée.



Parlons-en de l'entrée, un « machin » genre Spoutnik en acier inoxydable qui barre la barbacane sur toute sa largeur lui ôtant tout intérêt. Un accueil où l'on a l'impression de gêner les trois réceptionnistes en pleine discussion philosophique sur des sujets futiles, et, lorsque l'une d'elles daigne enfin s’intéresser à vous, elle vous taxe d'un droit d'entrée prohibitif sans rapport avec les services qui vous seront octroyés.

Comme je voulais quand même revoir ce château que je fréquentais assidûment à l'époque de mon enfance colmarienne, j'y suis allé, mais ne m'y suis pas retrouvé.

Il faut dire que la grande majorité des visiteurs ne s’intéresse pas au château, se retrouvant captivé tel les papillons de nuit par un réverbère vers les pseudo-attractions médiévales...



SITUATION

Le château de HOHLANDSBOURG se trouve sur la commune de WINTZENHEIM (68) à 644 mètres d'altitude.

HISTOIRE

L'occupation du site remonte à la préhistoire. C'est pour procurer un abri aux population locales face aux coups de mains et razzias des Lorrains que le château est construit vers 1279 par la bailli impérial de COLMAR Siegfried de GUNDOLSHEIM. Dès 1281, la forteresse va subir un siège mené par les bourgeois de COLMAR qui le prennent et le pillent. Les bourgeois en désaccord avec leur bailli se livrent au pillage de la forteresse. Les GUNDOLSHEIM relèvent le château qui bénéficie du titre de franc-alleu.


En 1289, le HOHLANDSBOURG est tombé aux mains de l'empereur d'AUTRICHE. Le HOLANSBOURG devient alors le centre d'un important bailliage. Les baillis seront issus successivement des familles RUOST, DE TURKHEIM, DE NORDGASSE, D'ILLZACH et enfin aux chevaliers de FERRETTE qui n'ont rien à voir avec les comtes du Sundgau. La place est occupée ensuite par les comtes de RIBEAUPIERRE jusqu'en 1410. Le roi VENCESLAS transformait ainsi le baillage en véritable seigneurie. En 1375 le château-fort est ravagé par les Grandes Bandes. Dès lors, le siège du pouvoir est transféré à KIENTZHEIM qui est une citée fortifiée. Le château était confié dès lors à un gouverneur dont certains furent membres des familles de HATTSTATT, d'ALTENKESTEL ou encore d'HUNAWIHR. A partir de 1410, la place est engagée à la famille de LUPFEN jusqu'en 1563, année où Lazare de SCHWENDI devient baron de HOHLANDSBOURG. Cecui-ci agrandit fortement la place et l'adapte à l'artillerie qu'il a enlevé aux armées de la Sublime Porte. Dès lors, le château servira de caserne, de poudrière et de prison. La place passe ensuite au comtes de FURSTEMBERG puis au barons de LEYEN. En 1633 les Suédois prennent par surprise le château qui est démantelé à l' exception des logis qui serviront encore de caserne jusqu'en 1637 date de son abandon.



Lazare de SCHWENDI


Vendu comme Bien de la Nation lors de la Révolution, les ruines connaissent plusieurs propriétaires successifs. Le château est classé Monument Historique en 1840.

Vers 1990, les ruines sont restaurées et en partie relevées pour en faire l'usage évoqué en introduction.


ETAT DU SITE

Le HOHLANDSBOURG a l'aspect d'un long mur bien visible depuis la pleine d'Alsace. C'est une vaste et austère enceinte rectangulaire composées de deux cours rectangulaires accolées avec, au centre sur un rocher, le château du XIII° siècle. Ses dimension de 90 sur 65 mètres en font le deuxième plus grand château-fort d'Alsace après le GUIRBADEN (67).

ACCÈS

De WINTZENHEIM ou de HUSSEREN LES CHATEAUX, emprunter la route dite des CINQ CHÂTEAUX et trouver un stationnement à proximité du château qu'il faut rejoindre à pieds ( les places de parking sont rares).

VUES DU SITE


Plan du château ( collection personnelle)



Reconstitution (collection personnelle)


Voici des photographies des ruines prises à diverses époques avant cette désastreuse reconstruction




La barbacane (1978)




Vue intérieure de l'entrée (1978)




La tour de la citerne et le donjon (1970)




Façade Ouest (1970)




Les logis (1978)




La cour vues des remparts (1975)

Le château en 2014




Le HOHLANDSBOURG vu de château de PFLIXBOURG




Aspect général du château, gai comme un mur de prison




La façade Est




La porterie




La fosse du pont levis




La barbacane




Dans la barbacane vers la porte Est




La terrasse d'artillerie




Le vieux château




Le donjon




Vue intérieure du donjon




Parties anciennes et tour de la citerne




La courtine




Les logis




La poterne qui, dans les années 60 constituait l'accès au château




Chemin de ronde ouest




Partie Est du chemin de ronde




Chemin de ronde Est




Chemin de ronde Nord




Le donjon




Intérieur de la tour de la citerne




Les parties hautes et le tour de la citerne




Le cour intérieure




Les logis transformés en musée et hall d'exposition




Vue sur COLMAR


2 commentaires:

  1. BONJOUR JE ME SUIS PERMIS DE PRENDRE VOS PHOTOS POUR METTRE SUR MA PAGE EN Y MENTIONNANT VOTRE NOM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'emploi de mes photos, il n'y a aucun problème. Merci de m'en avoir informé.

      Supprimer