mercredi 29 octobre 2014

CHÂTEAU DE VOID

LE CHÂTEAU DE VOID (55) :

DES SIÈGES A RÉPÉTITION

SITUATION

Le château de VOID s'élève au centre du village de VOID-VACON (55).

HISTOIRE

C'est sous le règne de DAGOBERT Ier en 627 que l'évêque de TOUL reçoit en fief la terre de VOID alors appelée NOVENTIUM. Un château y est édifié. Au VII° siècle, c'est un palais royal possédant un atelier de frappe de monnaies. Au début du IX° siècle, la forteresse est occupée sans autorisation par des comtes dont l'histoire n'a pas retenu le nom. CHARLEMAGNE fait établir une charte afin que l'évêque de TOUL rentre en possession de son bien. L'empereur aurait même séjourné au château...

Le château actuel voit le jour en 1011 mais dès 1037 il subit une attaque et les destructions du comte de TROYES qui tente de s'en emparer. Relevé au XII° siècle, VOID est habité par le prévôt Gautier ROUCEL. Un nommé Hugues de REYNEL incendie la cité de VOID. Il sera excommunié en 1171. Les comtes de BAR se voient confier la forteresse en 1226.
Vers 1350 le château est reconstruit. En 1372 il subit un autre siège mené par Pierre de BAR-PIERREFORT. En 1378, nouveau siège mené par Robert Ier de BAR. Il y mit fin contre argent versé par le duc de LUXEMBOURG. Amé Ier de SARREBRUCK, damoiseau de COMMERCY  (55) tente à nouveau de s'emparer du château en 1385.

En 1400 on refait la porterie et en 1438 la tour de la lanterne endommagée par les divers sièges. La tour aux pigeons est érigée en 1439. Le roi de France CHARLES VII ordonne la prise de la place en 1440. Tout au long du XV° siècle le château va subir des modernisations.

Le chapitre de la cathédrale de TOUL cède la forteresse au roi de France HENRI II qui la transforme en caserne et y adapte l'artillerie.

De 1648 à 1653 la Fronde fait rage, des conjurés se réfugient dans la place avant d'en être chassés suite à un siège de cinq jours mené par le maréchal Henri II de la FERTE SENNETERRE.

La château va échapper aux destructions de la guerre de trente Ans, il était encore intact en 1726.

Vendu comme bien de la Nation lors de la Révolution, il est partagé entre plusieurs propriétaire et en partie livré aux démolisseurs.

Après un abandon de plusieurs siècle, les ruines sont achetées par un couple d' enseignants nancéiens en 1996. Depuis, les propriétaires restaurent par eux même le site qui est visitable sur rendez-vous

ETAT ACTUEL

Le château présentait le plan habituel en carré des châteaux de Lorraine. Il en subsiste la porte fortifiée dite tour d' audience, la tour des pigeons et une partie des remparts entourés d'un fossé. Ces vestiges représentent à peine un quart du château d'origine.

ACCÈS


Au centre du village s'engager sous les halles pour gagner la tour d' audience. La visite extérieure des ruines est libre.

VUES DU SITE


Croquis des ruines




reconstitution




Sous les halles on aperçoit la tour d'audience




La tour d'audience, porte forte du château




traces du mécanisme actionnant le pont levis




La canonnière dite "au lion" et la tour aux pigeons





Dans la tour. Au fond la halle de marché couvert




Bel hôtel renaissance au débouché de la porte




Coté Sud de la tour d'audience




Le chemin de ronde




Une bretèche




La tour aux pigeons coté Nord




Face Ouest de la tour aux pigeons




Face Sud des fortifications

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire