lundi 3 novembre 2014

CHÂTEAUX DE HURBACHE ( CHÂTEAU-HAUT - CHÂTEAU-BAS )

LES CHÂTEAUX DE HURBACHE (88) :


IMPORTANTE BARONNIE


SITUATION

Les deux châteaux d' HURBACHE sont situés sur la commune du même nom, en
agglomération du même nom à environ 350 mètres d'altitude. Ils commandaient l'entrée de la vallée de la HURE, affluente de la MEURTHE.

HISTOIRE


Durant le haut moyen-âge SAINT-HYDULPHE, fonda l'abbaye de MOYENMOUTIER (88). Au X° siècle, l'abbaye fait appel à des voués : 

Les PAROYE qui s'établiront au nord au château de la HAUTE-PIERRE (voir ce nom),

les EGUISHEIM au château de THANVILLE (67) et les MESSEIN DE GONDREVILLE qui fonderont un premier château à HURBACHE. Cette lignée perdurera jusqu'au XIII° siècle et s’alliera aux descendants de la famille de PAROYE après son extinction directe en 1390. 

Deux châteaux appelés CHÂTEAU DU HAUT et CHÂTEAU DU BAS seront érigés. Au XV° siècle ils sont  tenus par les sires de JUSSY qui possèdent les droits de haute et basse justice pour le compte des abbés de MOYENMOUTIER. C'est l'une des grandes famille de la cour de Lorraine qui s'éteindra vers 1648. Une chapelle castrale est édifiée en 1518 au CHÂTEAU DU HAUT.

L'an 1584 est la date de la grande répression de la sorcellerie en Lorraine. La nommé Claudette DIEUDONNE villageoise de HURBACHE est accusée d'avoir fait disparaître plusieurs bêtes de ferme, d'humains et surtout d'enfants...

Lors de la Guerre de Trente Ans, la localité d' HURBACHE est livrée aux massacres et aux destructions du fait des Franco-Suédois. Les deux forteresses sont anéanties.

 Les barons de CREVOISIER D'HURBACHE


Les CHÂTEAUX seront entièrement reconstruits au XVI° siècle par les familles ALLIOT et COLIN qui en feront deux charmants manoirs. Les châtelains prendront le titre de barons d' HURBACHE. Les ALLIOT DE HURBACHE s'allieront avec la famille DE CREVOISIER.

 * Clément CRVOISIER ( 1703-1755 était major des Cadets gentilhommes de Lorraine et gentilhomme de la chambre du roi STANISLAS. C'est son fils aimé Constantin ( 1742-1796) qui fondera la famille d'HURBACHE. Les VOMECOURT sont issus du troisième fils de Clément.
La famille de HURBACHE existe encore aujourd'hui.

* Je remercie Monsieur Benoît DE CREVOISIER pour ces précisions.

ÉTAT ACTUEL

Mais les châteaux sont désertés par les nobles depuis longtemps. Le CHÂTEAU DU HAUT a servit longtemps de presbytère, celui DU BAS aussi appelé MAISON DES MOINES est désormais un atelier de poterie et plus rien n'indique le prestigieux passé de ces deux bâtisses .

ACCÈS


En traversant le village, l'on découvre les deux édifices. Un troisième à l'allure vaguement médiéval n'a rien à voir avec les châteaux historiques.


VUES DU SITE



HURBACHE (carte postale des années 1950)

En bas à gauche, le CHÂTEAU DU BAS
En haut, à gauche du clocher, le faux château




Sur cette autre vue on aperçoit le CHÂTEAU DU HAUT,
la maison situé à l’extrême droite de la carte postale




Le CHÂTEAU DU BAS au début du XX° siècle (collection particulière)




Même lieu en 2014




Le CHÂTEAU DU HAUT en 2014




Le mur d'enceinte qui a conservé un certain caractère médiéval




détail de l'enceinte




Le faux château

3 commentaires:

  1. Document très intéressant, surtout la localisation des deux chateaux dans le village. Sur quelles sources s'appuie-t-elle? mémoire collective, cadastre?
    Alain

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je souhaite rectifier une inexactitude dans la description de la famille de Crevoisier (d'Hurbache et de Vomécourt) : la branche ainée est la branche d'Hurbache, les Vomécourt sont une branche cadette.
    Les deux branches actuelles sont issues de Clément Crevoisier (1703-1755) qui fut major des Cadets gentilhommes de Lorraine et gentilhomme de la Chambre du roi Stanislas :
    La branche d'Hurbache vient de son fils aîné Constantin (1742-1796)
    Un deuxième fils François (1743-1780) n'a pas eu de descendance.
    Les Vomécourt descendent du troisième fils Jean-François (1752-1801)

    à votre disposition pour d'éventuels compléments sur mon arbre geneanet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de vos précieuses précisions. Je me suis basé sur une documentation rédigée par la mairie d'HURBACHE pour réaliser mon historique.
      Cordialement

      Supprimer