vendredi 17 avril 2015

CHÂTEAU DE SCHWARTZENBOURG

LE CHÂTEAU DE SCHWARTZENBOURG (68):

UNE RUINE ÉTRANGEMENT OUBLIÉE PAR LES 
SPÉCIALISTES

Depuis tout ce temps passé à l'étude des châteaux de l'Est de la France, je n'ai découvert le SCHWARTZENBOURG qu'il y a à peine cinq ans. La raison en est simple:

Ce château est purement et simplement escamoté de la majorité des ouvrages spécialisés traitant du sujet alors que des sites de moindre importance comme le CRAX (voir ce nom) y figurent...

Dans un ouvrage jugé de référence et paru au début des années 70 il est même qualifie de château ayant entièrement disparu...

SITUATION

Le château de SCHWARTZENBOURG est situé sur la commune de GRIESBACH-AU-VAL (68) à 522 mètres d'altitude. Il occupe le sommer d'un mamelon boisé.

HISTOIRE


Le château est cité en 1261. L'évêque de STRASBOURG Gauthier de GEROLDSECK en a certainement ordonné la construction sur une terre relevant de l’évêché de BÂLE (CH) pour y imposé un voué à l'abbaye de MUNSTER (68). Après la bataille d'HAUSBERGEN opposant les deux prélats, SCHWARTZENBOURG passe en mains bâloises. Un prévôt déchu de la ville de COLMAR , Walter ROESSELMANN est emprisonné au château en 1293. Jean de WARTENFELS occupa la place en 1301. La place est ensuite livrée au jeu des engagères vers 1310. La famille MUNCH de LANDSKRON occupe la château en 1341 sous suzeraineté bâloise. A plusieurs reprises l'empereur tente sans succès de récupérer le château alors qu'il possède toute la vallée de MUNSTER. A compter de 1402 la place est inféodée aux BEGER de GEISPOLSHEIM. Jean BEGER place la forteresse sous protection de l'électeur Palatin en 1411. Plusieurs conflits vont voir le jour entre les châtelains et l'abbaye de MUNSTER notamment en 1435 et 1522 . Il faudra attendre l'extinction des BEGER en 1532 pour que la château devienne enfin fief impérial confié à un conseillé de l'empereur Pierre SCHER.




Les sires BEGER DE GEISPOLSHEIM

Lors de la guerre de Trente-Ans, de 1633 à 1636, la place est occupée par les troupes françaises, puis en 1651 par l'armée Wurtembourgeoises qui le laisse en ruines.


Les ruines sont vendues comme bien de la nation en 1793. Au XIX° siècle, les propriétaires des lieux, une famille HARTMANN intègrent le château sans un jardin d'inspiration anglaise.


Lors de la première guerre mondiale, l'armée allemande occupe les lieux qu'ils transforment en observatoire pour l'artillerie. Ils y construisent un blockhaus.


ETAT ACTUEL


Les ruines qui ont beaucoup souffert du premier conflit mondial sont laissées dans un total état d'abandon, pourtant ce château ne manque pas d'intérêt. Son agencement et tout à fait particulier, adoptant des solutions architecturales qui deux siècle plus tard seront l’apanage d'un certain VAUBAN. Les principaux vestiges consistent dans les vestiges d'un des deux donjons, du mur bouclier et d'un bastion. Un large fossé isole le château des ses abord immédiats.


ACCÈS


A MUNSTER, il vous faudra découvrir la rue du BADISHHOF, passer sous la voie ferrée et poursuivre jusqu'à un étang ou l'on laissera la véhicule. De là, un sentier en pente constante conduit aux ruines en 40 minutes.



VUES DU SITE




Croquis des ruines (réalisation personnelle)




Le château sur une gravure ancienne (collection particulière)




Le château au début du XX° siècle (collection particulière)




Le fossé




Le donjon vu du fossé




Enceinte et cône d'éboulis




Le bastion d'artillerie




Dans la cour




Le blockhaus




Accès aux terrasses




Vestiges d'une cheminée




Le donjon subsistant et son mur bouclier




Amorce du donjon disparu (à l’extrême droite)




Vue du mur bouclier depuis la terrasse





Le donjon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire