jeudi 16 avril 2015

CHÂTEAUX DE WASIGENSTEIN (Grand et petit château)

LES CHÂTEAUX DE WASIGENSTEIN (67):

SUR LES TRACES DE LA CHANSON DE GAUTHIER D'AQUITAINE



C'est sur les rochers qui supportent encore aujourd'hui les châteaux de WASIGENSTEIN qu'un moine de l'abbaye de SAINT-GALL (Ch) situe l'action de son poème épique évoquant les amours tumultueux entre Gauthier d'Aquitaine, fils d'un roi des Wisigoths et de Hildegonde fille d'un roi des Burgondes...

SITUATION

Les châteaux de WASIGENSTEIN se trouvent à 340 mètres d'altitude, dominant un vallon désert dépendant de la commune de NIEDERSTEINBACH (67).

HISTOIRE

En 1175 apparaît un nommé Engelhardt de WASICHENSTEIN. C'est un dignitaire nanti du titre de Maréchal de HAGUENAU au service de l'empereur. Cette famille descend des HUHNEBOURG. Le grand château va naître à cette époque. Cette forteresse devint très vite trop étroite pour accueillir les deux héritiers Frédéric et Seemann qui sont cousins. Le petit château va naître vers 1299 mais celui-ci ne devra jamais dépasser le grand château en hauteur pour ne pas gêner la vue. Frédéric s’installe au petit château et renonce à utiliser la citerne du grand château. Il en fera creuser une pour son usage. En 1317 la branche "Seemann" s'éteint et les deux châteaux sont sous la coupe des descendants de Frédéric. En 1335 Conrad,  Fritzmann II et Dietrich de WASIGENSTEIN deviennent chevaliers brigands et enfermeront un riche otage au château du PETIT ARNSBOURG qui leur appartient (voir à ce nom). Les biens des WASIGENSTEIN tomberont en quenouille et les filles épouseront des seigneurs PULLER de HOHENBOURG et de FLECKENSTEIN qui sont cousins. Les places vont être livrées à diverses engagèrent provoquant d'incessantes querelles notamment entre les OCHENSTEIN, les WERNERT et les RAMBERT. Une paix castrale est finalement signée après qu'un écuyer nommé Mouchenheimer de DEUX-PONTS se soit emparé du grand château.



Les sires de WASIGENSTEIN

A l'extinction des PULLER le petit château passe aux SICKINGEN qui perdront la place en 1435 au profit des LICHTENBERG. Le grand château lui est investit par un brigand nommé Jean GENTERSBERG. Arrêté et emprisonné, il est libéré en 1461. il réoccupe le grand château et recommence à écumer la région. Il faudra l'intervention de l'armée du grand prévôt palatin pour à nouveau déloger le brigand qui s'en sort par la signature d'une paix castrale. Les châteaux sont partagés entre quatorze propriétaires aussi divers que les FLECKENSTEIN, les SCHEWENBOURG les OBERKIRCH et même les HATTSTATT.

Au petit château, en 1455, Frédéric le Victorieux est en guerre contre Richard PULLER DE HOHENBOURG. Il investit la place et la confie à Frédéric HOFWART. frédéric investit ensuite le château à la mort des HOHENBOURG. En 1466 les LICHTENBERG sont co engagistes. C'est alors qu'une nouvelle affaire de brigandage éclate.

Au grand château plusieurs co engagistes se saisissent du châtelain Jean SINTZELER de DIEUZE en 1468. Louis de LICHTENBERG réagit par un siège du château avec arquebuses et bombardes. Le châtelain est libéré. En 1480 les LICHTENBERG s'éteignent, leurs héritiers les DEUX-PONTS-BITCHE deviennent seuls maîtres du petit château. En 1505 Jean de FLECKENSTEIN refuse le droit de quenouille à ses filles. La famille reste maîtresse du grand château jusqu'en 1710.

Mais depuis longtemps les châteaux sont en ruines; ils ont certainement été démantelés sur ordre de LOUIX XIV par l'armée de MONTCLAR.

Les châteaux sont classés Monument Historique en 1878, ils sont la propriété de l'Etat.

ETAT ACTUEL

Les deux châteaux occupent la totalité de l'espace disponible sur leurs étroits rochers. On peut voir plusieurs pièces au grand château échelonnées sur plusieurs niveaux et les vestiges du donjon. Le petit château bien que très compact est intéressant avec sa citerne, sa cage d’escalier en colimaçon et ses fenêtres géminées.

Dans le fossé du grand château subsiste une citerne troglodytique

Attention; la visite des ruine est périlleuse pour les personnes souffrant du vertige, les marches des nombreux escaliers de pierre fortement usés et irrégulières constituent autant de pièges à éviter.

ACCÈS

A OBERSTEINBACH prendre la direction de SCHÖNAU (D) jusqu'au col de GOETZENBERG. Laisser le véhicule à cet endroit à proximité du site du château de KLINGENFELS (voir ce nom). Emprunter le sentier balisé en pente qui conduit aux ruines en 15 minutes.

VUES DU SITE



Plan des châteaux (collection personnelle)




Reconstitution (collection personnelle)




Vue aérienne des châteaux (photo exposée sur place)



LE GRAND CHÂTEAU





La citerne troglodytique




Le donjon




Le donjon sur le rocher




Le coté Sud du rocher




L'accès au grand château




L'escalier d'accès




Salle troglodytique




Les logis




La terrasse du donjon n'est accessible que par une échelle




Partie Ouest des logis




Quittons les lieux alors que la masse du petit château se dessine par
 l'ouverture de la porte







LE PETIT CHÂTEAU





La faille entre les deux châteaux




Extrémité Est




Coté Ouest




Entrée




Série d'escaliers




Vers le vallon




La citerne




Cage d’escalier Est




Ça monte encore




Ensemble des logis




Étroite baie coté Nord




La fin des escaliers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire