dimanche 10 mai 2015

CHÂTEAU DE HAUT-RIBEAUPIERRE

LE CHÂTEAU DE HAUT-RIBEAUPIERRE (68):


GEÔLE D'UN CHEVALIER ANGLAIS


Ce château est aussi appelé ALTENKASTEL.

SITUATION



Le château de HAUT-RIBEAUPIERRE et l'un des trois châteaux de RIBEAUVILLÉ . Il se dresse au sommet d'une montagne culminant à 642 mètres d'altitude. C'est sur le flanc sud de ce même mont que se trouvent les châteaux de SAINT-ULRICH et de GIERSBERG qui seront traités par ailleurs.


HISTOIRE


La date de construction de ce château est inconnue. Le site est peuplé depuis le néolithique. Le château est cité pour la première fois en 1262. Il est la propriété des seigneurs d'ALTENKASTE, vassaux de l'évêque de BÂLE (CH). Le château est engagé en 1254 aux comtes de RIBEAUPIERRE, les ALTENKASTE conservant la jouissance de la forteresse.En 1293 le château subit un siège de dix jours mené par Hermann de BALDECK en conflit avec les RIBEAUPIERRE.

Au XIV° siècle les RIBEAUPIERRE deviennent vassaux des rois de France. En 1393, lors de la guerre Cent-ans, Brunon de RIBEAUPIERRE combat aux côtés des Français. En 1384, il s'empare de la personne d'un chevalier saxon John HARLESTON qui se trouvait en Alsace. Brunon l'emprisonne au HAUT-RIBEAUPIERRE. Une rançon de 30 000 francs or, le 20 draps anglais, 20 couteaux de boucher et 20 dagues de BORDEAUX est demandée. Un premier versement de 6000 francs est versé, mais le prisonnier reste captif. Le roi d'Angleterre RICHARD II exige que la ville de STRASBOURG intervienne pour aider à la libération du prisonnier. Refus. Ayant eu vent d'un complot entre RICHARD II et l'empereur germanique visant à libérer le prisonnier, Brunon en appele au roi de France CHARLES VI. Nous sommes en 1386. Le 1er décembre 1387, CHARLES VI recommandait à son vassal alsacien de bien garder l'Anglois. Il faudra attendre l'an 1390 pour qu'enfin John HARLESTON recouvre sa liberté après six années de cachot...

A compter de la fin du XIV° siècle le château de HAUT-RIBEAUPIERRE ne sera plus qu'une caserne.


Les sires d'ALTENKASTE

En 1425, le château est sous suzeraineté du duc de Lorraine CHARLES II. La maison de Lorraine va moderniser la forteresse. Guillaume de RIBEAUPIERRE qui après avoir été l'allié des Bourguignons va rejoindre le duc RENE II dans sa lutte contre CHARLES le TEMERAIRE. Lors de la bataille de NANCY le 5 janvier 1477, Guillaume va capturer Philippe de CROI, comte de CHINAY. Celui-ci va aussi aller prendre ses quartiers dans les cachots du château. Il n'en sera libéré que le 18 mai 1477 après paiement d'une rançon. En 1478 le château est tenu par Clewin GANSER. C'est lui qui supervisera les travaux d’adaptation à l'artillerie et la construction de la porte forte. Au XVI° siècle, le château est en sommeil mais une garnison y est maintenue notamment en 1528 et 1593. Au XVII° siècle, la place servait toujours de prison.

L'on ignore les circonstances de sa destruction, mais à la fin de la guerre de trente-Ans, le HAUT-RIBEAUPIERRE est en ruines. La famille de RIBEAUPIERRE va s'étendre en 1673. Seules deux filles restent issues de cette lignée. L'une épousera le comte Palatin Christian II de BIRKENFELD. Celui-ci reconnaîtra sa vassalité envers le roi de France et sa famille conservera les ruines jusqu'à la Révolution.

Au XIX° siècle le donjon circulaire a été rendu accessible et des créneaux de fantaisie en briques sont venus couronner son sommet. Le HAUT-RIBEAUPIERRE est classé Monument Historique dès octobre 1841.

ETAT ACTUEL

Bien que le donjon reste interdit d'accès, le château fait actuellement l'objet d'une campagne de restauration. Les ruines visitables consistent en une remarquable porte forte avec canonnière à redan, les vestiges des logis, une vaste esplanade et des fossés.

ACCÈS

A RIBEAUVILLÉ, emprunter la première rue nord parallèle à la rue principale. La suivre jusqu'à son débouché sur un parking en cul de sac près d'installations sportives. Y laisser le véhicule. Suivre un chemin balisé. Le sentier en forte rampe grimpe dans les vignes assez rudement. L'on atteint ensuite une zone rocheuse malaisée et très pentue jusqu'au château de SAINT-ULRICH. Poursuivre au nord de ce château par un étroit sentier en zigzag très pentu jusqu'au château de HAUT-RIBEAUPIERRE. Compter en tout une bonne heure de marche en très forte rampe non ombragée, bref, un véritable chemin de croix...


VUES DU SITE



Plan du château (collection personnelle)




Reconstitution (collection personnelle)




Arrivée sur le site




Vue générale coté Sud




Bastion Sud




La porte forte et sa poterne désormais grillagée




Vue intérieure de la porte forte




Vue plongeante sur les portes




Vers le donjon (limite des parties visitables)




Donjon coté Ouest




Le donjon coté Sud




Poterne Ouest




coté Ouest




Le fossé




Rempart Nord




Rempart Nord-Ouest




Les logis




La porte forte coté Ouest




Canonnière à redan




les logis et le donjon




Vue générale Nord-Sud

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire