lundi 4 mai 2015

CHÂTEAU D'OGEVILLER

LE CHÂTEAU D'OGEVILLER (54):

UNE RUINE DÉLAISSÉE


SITUATION


Le château d' OGEVILLER est implanté derrière l'église du village du même nom à 250 mètres d'altitude.


HISTOIRE


En 1159 OGEVILLER est le siège d'une baronnie appartenant à l'abbaye de SENONES (88). Le premier membre de la famille est cité en 1189, il s'agit de Cunon d' OGEVILLER. Le château actuel est sans doute construit par Hermann d' OGEVILLER vers 1344, quand celui-ci épouse Jeanne de BLAMONT. Cette famille de BLAMONT est apparentée à la puissante famille de SALM. Le château est cité en 1407.
En 1573, les seigneurs d'OGEVILLER sont tenus de rendre hommage au duc de Lorraine CHARLES III. En 1587 la forteresse est démantelée par les Reîtres du duc de BOUILLON. Le château a peut-être été relevé quand le Rhingrave Jean donne la moitié de la seigneurie d'OGEVILLER au duc de Lorraine HENRI II le Bon en 1611.

Le château est définitivement démantelé sur ordre du cardinal de RICHELIEU lors de l'invasion française en Lorraine.

La seigneurie est partagée entre divers bénéficiaires comme en 1734 Louis-Ferdinant-Joseph duc d' HAVRE et de CROY, prince du Saint Empire et Grand d'Espagne, ou en 1771 à la famille THIRION qui a le titre de seigneur d'OGEVILLER. Le 4 janvier 1772 Charles-louis-Othon prince de SALM-SALM reprend ses droits sur OGEVILLER. Il sera pour un quart propriétaire de ces terres.



Vendues et démantelées, au début du XX° siècle les ruines accueilleront une usine de vannerie aujourd'hui à l’abandon. Les vestiges du château sont privés et inaccessibles.

ETAT ACTUEL

Des quatre tours d'angle circulaires de ce château trois subsistent. L"une est englobée dans une maison particulière et présente une archère adaptée à l'usage de l'arquebuse. Les deux autres sont plus imposantes mais dans un complet état d'abandon. On peu les apercevoir en suivant les clôtures de la propriété privée où elles sont érigées. La visite du site n'est pas autorisée.

ACCÈS

A OGEVILLER, stationner le véhicule derrière l'église. Les tours sont alors visibles rue du château, ou par l'impasse derrière le chœur du bâtiment de culte.


VUES DU SITE




Le village et le château au début du XX° siècle (collection particulière)




Détail sur les deux tours




Tour Nord et vestige du rempart




Tour Ouest englobée dans une maison




Détail d'une meurtrière




La tour Sud


Tour Est


Tour Est et ancienne usine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire