samedi 15 août 2015

CHÂTEAU DE CHÂTENOIS (Bas-Rhin)

LE CHÂTEAU DE CHÂTENOIS (67):



DOMAINE DE L’ÉVÊQUE DE STRASBOURG



Il ne faut pas confondre ce château de CHÂTENOIS avec son homonyme situé dans le département des Vosges et qui a été précédemment traité sur ce blog.


SITUATION



Le château de CHÂTENOIS entoure l' église du village à environ 190 mètres d'altitude.


HISTOIRE



Il semble qu'un premier château ait vu le jour au XII° siècle au dessus d'une localité citée en 912 lors de la visite du roi Charles le simple qui y confirmera les droits de l'abbaye d'ANDLAU.


Ce premier château est érigé vers 1135 et tenu par la famille DE CASTINETO. Au XIII° siècle CHÂTENOIS est prise par l'évêque de STRASBOURG. Un nouveau château est inféodé en 1297 à la famille d'ECHERY. Dès 1306, un atelier monétaire y est installé  . La place est vendue en 1410 à Burcard de LUTZELSTEIN, grand prévôt du chapitre strasbourgeois. La ville de SELESTAT devient propriétaire des lieux en 1462 et en 1471 la place est tenue par Jean d'UTTENHEIM et Klaus BOCK. Le chapitre de STRASBOURG rachète village et le château en 1481.

Un conflit éclate entre les bourgeois de SELESTAT et les villageois de CHÄTENOIS en 1546. Un siège est mené, l'affaire sera réglée pacifiquement.

Le 1er janvier 1445, les Armagnacs qui occupaient les lieux depuis trois mois se livrent au massacre de la population et incendient CHÂTENOIS. La cité sera ensuite occupée plusieurs fois par les armées Bourguignonnes en 1473. 1525, c'est la guerres des Rustauds. L'évêque de STRASBOURG a mandé une intervention Lorraine pour mater la rébellion. Le duc ANTOINE LE BON et son armées passeront par CHÂTENOIS.

Le 13 novembre 1632 les Suédois à la solde de la France envahissent la région. Le 17 novembre, l'armée de Gustave HORN s'installe à CHÂTENOIS qui  jure fidélité aux occupants. Portant, le 3 novembre 1633, le château est détruit et la population massacrée. Le duc de Lorraine CHARLES IV ( opposé aux Français et aux Suédois)  envahit à son tour la région avec son armée et les hostilités reprennent.

Le château et  le village de CHÂTENOIS resteront la propriété de l'évêque de STRASBOURG jusqu'à la Révolution.

ÉTAT ACTUEL

Le château se présente comme étant une vaste enceinte rectangulaire aux angles arrondis entourant tout le quartier actuel de l'église. Deux remparts concentriques défendaient l'ouvrage séparés par une terrasse et un fossé. La base du clocher de l'église semble en fait être les vestiges de l'ancien donjon. La porte forte a été bien, conservée. Le site est très bien entretenu et mériterait d'être mieux connu.

ACCÈS

Essayez de stationner un véhicule à CHÂTENOIS relève de la mission impossible...
Si vous y parvenez, gagnez à pied l'endroit où la rue principale est rétrécie à une seule voie et prendre la rue menant au château que l'on atteint après quelques dizaines de mètres.



VUES DU SITE



Reconstitution ( affichée sur place)




Vue aérienne (affichée sur place)




La porte forte




Le donjon devenu clocher




Pignon vestige du palais épiscopal




Fouilles




Porte renaissance




Parties Nord




Passerelle vers la terrasse séparant les enceintes




L'enceinte intérieure




L'enceinte intérieure et le fossé




Tourelle d'angle




Fossé, terrasse et enceinte extérieure Nord-Ouest




Tourelle sur l'enceinte extérieure




Angle arrondi Sud-Ouest de l'enceinte intérieure




Poste de tir sur l'enceinte extérieure




Poterne




L'enceinte extérieure

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire