lundi 7 septembre 2015

BASILIQUE DE MATTAINCOURT

LA BASILIQUE DE MATTAINCOURT (88):

DÉDIÉE A SAINT PIERRE FOURIER, PATRIOTE LORRAIN

Le département des Vosges possède une grande quantité de saints, de saintes et de bienheureux. L'oeuvre de SAINT PIERRE FOURIER dépasse largement le strict cadre religieux. Il est un pionnier de l'instruction publique et l'inventeur d'un instrument pédagogique encore utilisé de nos jour dans le monde entier: LE TABLEAU NOIR.


SITUATION:

La basilique SAINT-PIERRE FOURRIER est l'église paroissiale du village de MATTAINCOURT. Cette basilique et son saint ont eu le privilège rare d'être honoré d'un timbre français paru en 1966 alors que celui-ci était à l'époque de nationalité lorraine.

Le second monument en rapport avec SAINT-PIERRE FOURIER est la chapelle ronde située à proximité du cimetière.


HISTOIRE

Plus qu'à l'histoire du monument, il convient de s'attarder sur la vie et l'oeuvre du personnage historique de Pierre FOURRIER.


Armes de SAINT-PIERRE FOURIER

Pierre FOURIER est né à MIRECOURT (88) le 30 novembre 1565. Son père est drapier dans cette même ville. A 14 ans (1578) il entre à la faculté jésuite de PONT-A-MOUSSON et y suit l'enseignement prodigué par son cousin Jean FOURIER futur recteur de l'université de PONT-A-MOUSSON ; mais aussi les cours de Louis RICHEOME surnommé le Cicéron Français. Il y acquiert une vaste culture humaniste. Il entre ensuite à l'abbaye aujourd'hui disparue de CHAUMOUSEY (88), chez les chanoines réguliers. Le 25 février 1589 il est ordonné prêtre à TRÊVES (D). Il retrouve l'université où il étudie la théologie de Saint-Thomas durant 7 années.

A cette époque la Lorraine est sous le règne de CHARLES III, un duc qui s'emploie a réduire le pouvoir féodal et à créer un état centralisé. Il réunit les Etats Généraux suit une politique qui préfigure l'action d'un COLBERT.

Pierre retourne à CHAUMOUSEY en 1597. il est le curé de la paroisse jusqu'en 1597. En 1623 on le charge de la réforme des chanoines réguliers de Saint-Augustin. Cela l'amène à séjourner aux abbayes de DOMEVRES SUR VEZOUZE en 1626 où il institue la Congrégation de Notre-Sauveur. Congrégation dont il devient le supérieur pour tout le duché en 1632.

Depuis 1597 il est aussi le curé de MATTAINCOURT, un village dit déchristianisé où demeurent de nombreux protestants. Il conservera ce poste jusqu'en 1640 car il a  refusé une charge ecclésiastique à plusieurs reprises. A MATTAINCOURT il a les pouvoirs de basse et moyenne justice ce qui lui permet de mettre sur pied une organisation caritative qui est l’ancêtre du Secours Catholique. Nous sommes en pleine guerre de Trente-Ans, la famine, la peste et les massacres font rage. Il institue des soupes populaires, collecte des denrées alimentaires et créé les "restos du cœur" de l'époque. Il créé aussi une caisse mutuelle destinée à financer des prêts particuliers sans intérêts. Dès 1619 il prend conscience de la grande nécessité de rependre l'alphabétisation dans les couches les plus défavorisées de la population et surtout d'assurer l'éducation des filles. Avec la bienheureuse ALIX LECLERC, none de l'abbaye de POUSSAY(88), il créé dans ce but la Congrégation de NOTRE-DAME. Il décide même d'ouvrir son école aux petites protestantes. L'école est divisée en "classes" où les élèves ont le même niveau de formation, puis en "ordres". Chaque "ordre" est dirigé par une maîtresse qui dirige de 15 à 20 élèves. Toutes utilisent les mêmes manuels et apprennent les mêmes choses en même temps. Ce sont bien là les bases fondamentales de l'école suivies encore de nos jours.


Saint-Pierre Fourier ( abbaye de MOYENMOUTIER)

Etant curé, Pierre FOURIER, suivant la coutume lorraine, est aussi un magistrat qui  remplit les fonctions de maire, présidant l'assemblé municipale élue. Cette fonction l'amènera à délivrer des certificats attestant que son titulaire est indemne de maladie infectieuse et notamment de la peste. Ce certificat a été imposé en 1627 par édit de CHARLES IV. Il est aussi chargé du rationnement lors de la disette de 1626. Rationnement dicté par les besoins réels des bénéficiaire et non par leur niveau de fortune.

C'est aussi malheureusement l'époque où le roi de France LOUIS XIII convoite la lorraine. Pierre FOURIER est un fidèle du duc CHARLES IV ce qui lui vaudra l'exil forcé en 1636 sur ordre du cardinal de RICHELIEU. A 76 ans, il est forcé de loger à GRAY (70) dans un réduit d'environ 8 mètres carré situé dans une bâtisse du XIV° siècle. Malgré sa situation misérable, il reste un patriote lorrain indéfectible et entretien une relation épistolaire avec la duchesse NICOLE a qui il s'exprime dans ces termes:

« comme très humbles et très fidèles et très obéissants sujets, portent en tout temps à leurs bons princes, et encore à leurs bonnes princesses. C'est le cœur des lorrains ».

Il meurt à GRAY le 9 décembre 1640 à l'âge de 75 ans. Il est béatifié le 29 janvier 1730 et canonisé part le pape LEON XIII le 27 mai 1897. Il est le saint patron des prêtres du diocèse de SAINT-DIE. Saint-Pierre-Fourier est représenté sur l'une des colonnes du tombeau de Saint-Pierre à ROME.

Son corps repose en la basilique de MATTAINCOURT.

LA BASILIQUE

Édifiée en 1853 à l'initiative du chanoine HADOLEN à l'emplacement de l'ancienne église paroissiale. Le monument fut édifié en prévision de la canonisation de Pierre FOURIER.

Ce monument est l'un des tout premier représentant français du style néogothique. Il est classé Monument Historique depuis le 21 décembre 1984. L'église posséde des orgues réalisés en 1876 par JACQUOT-JEANPIERRE.

ETAT ACTUEL

Pour des raisons de conservation, l'intérieur de la basilique n'est pas libre d'accès. Le visiteur se retrouve cantonné derrière une grille qui permet toutefois d'avoir une vue d'ensemble de la nef et de l'autel. L'ancien presbytère a été convertit en musée. La mairie de MATTAINCOURT est un ancien couvent contemporain du saint fortement remanié.


VUES DU SITE




La basilique au début du XX° siècle (collection particulière)




Le tombeau




Le reliquaire




La chasse




La basilique en 2015




En suivant une ruelle




Vue générale




Porte sous le chœur




La nef




Collatéral droit




Collatéral gauche




Plafond de la nef




Dans le parc



LA CHAPELLE RONDE

Elle a été édifiée en 1834 prés du cimetière à proximité d'une fontaine à l'initiative du curé HADOL.





Vue générale



L'autel


La fontaine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire