lundi 12 octobre 2015

MUR PAÏEN DU MONT SAINTE-ODILE

LE MUR PAÏEN DU MONT SAINTE-ODILE (67):



UNE ENCEINTE PROTO-CELTIQUE




SITUATION




Le MUR PAÏEN encercle le sommet du MONT SAINTE-ODILE par un tracé tourmenté sur une longueur de 11 kilomètres. Il est construit à des altitudes variant entre 5 et 700 mètres.




HISTOIRE 



Aucun élément historique n'est connu sur les origines de cette enceinte. Ce type de construction n'est pas isolé dans le massif des Vosges. On retrouve ce genre de mur autour des châteaux de GUIRBADEN -67 ( voir ce nom), de FRANKENBOURG (67) ou dans le massif de TAENNCHEL (67).



On admet que cette enceinte a été érigée entre l'an 1000 et 100 avant JC. Sa construction a nécessité 300 000 énormes blocs de grès formant une un mur large de 1,60 à 1,80 mètres sur une hauteur pouvant atteindre plus de trois mètres. Les blocs étaient solidarisés par un système de queue d'aronde en bois s'encastrant dans des encoches femelles aménagées sur ces blocs.
Une datation sur l'une des queue d'aronde retrouvée a situé l'échantion à la fin du VII° siècle. A cette époque le MONT-SAINTE-ODILE est couronné par le château d'ALTITONA (voir ce nom). Le mur était dont encore entretenu au début du mayen âge. Par le suite, il va servir de carrière à l'édification de plusieurs châteaux forts du secteur (DREISTEIN, BIRKENFELS ...)

C'est le pape LEON IX dit SAINT-LEON qui baptisera le monument "MUR PAÏEN"

Classé Monument Historique dès 1840, le site est classé Site archéologique d'intérêt national en 1987.

ETAT ACTUEL



L'état de l'enceinte n'est pas uniforme. Parfois, celle-ci a entièrement disparu, mais à d'autres endroit elle affiche des vestiges impressionnants.



ACCÈS



Les points d'accès sont multiples, mais l'un est particulièrement intéressant. Situé a envirton 500 mètres au sud du couvent de SAINTE-ODILE existe un petit parking. A cet endroit le MUR PAÏEN barre la route. Laisser le véhicule et suivre le rempart, de préférence du côté est où l'on rencontre des sections assez bien conservées.






VUES DU SITE



Document ancien montrant le tracé du mur. Au centre le couvent SAINTE-ODILE




Partie Nord et châteaux de DREISTEIN (collection personnelle)




Encoche femelle pour queue d'aronde




le mur dans sa partie Sud




fragment de hauteur moyenne




Hauteur environ 1,70 mètre




vue sur la tranche




le mur absorbe les roches,




Barre la pente,




court dans la forêt




Ici il mesure plus de deux mètres de hauteur



A proximité des châteaux de HAGELSCHLOSS


Le mur a servi de carrière pour l'érection des châteaux et monastères  du secteur


  • Près des châteaux de DREISTEIN,


  • C'est encore une muraille haute de plus de deux mètres

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire