mardi 14 juin 2016

CHÂTEAU DE KAGENFELS

LE CHÂTEAU DE KAGENFELS (67):


UNE RUINE OUBLIÉE QUI RENAÎT

Ce château fut appelé FALKENSCHLOSS jusqu'en 1828.


Le KAGENFELS, un château qui resta pour moi très longtemps une énigme. Jadis, y accéder n'était pas évident car mal indiqué et situé loin des routes . De plus, dans tous les ouvrages on le signalait comme de pauvres vestiges sans intérêt. Enfin impossible d'obtenir une photo de ce château qui m'aurait permis de savoir à quoi il ressemblait jusqu'à un passé récent grâce à l'initiative de passionnés qui décidèrent de redonner vie à ces ruines...

SITUATION

Le château de KAGENFELS se trouve sur la commune d'OTTROTT au dessus de la route menant de KLINGENTHAL au MONT SAINTE-ODILE, sur le versant opposé à celui portant les châteaux de DREISTEIN et de HAGELSCHLOSS, à 670 mètres d'altitude.

HISTOIRE

C'est  Albrecht de KAGEN qui fit élever le château en 1262 sur une terre d'empire. Rodolphe de HABSBOURG entérine l'édification de la place en 1289. La forteresse passera au XIV° siècle à la famille STAHEL de WESTHOFFEN puis à celle de SCHÖNAU avant de devenir une copropriété entre Hesso Heintz de EHENHEIM et Friedrich STAHEL de WESTHOFFEN en 1393. A cette époque le château va subir quatre sièges d'abord en 1383, puis 1390, 1397 et 1424. Au cours de ce dernier siège les canons seront utilisés par les troupes de l'évêque de STRASBOURG Guillaume de DIEST aidé par Louis de LICHTENBERG.



Les sires de KAGEN


Le château est ravagé par un incendie accidentel en 1426. Les ruines reviennent à Henri de HOHENSTEIN qui est vidame de l'évêque de STRASBOURG. Depuis 1424 le château est en reconstruction. En 1451 Antoine de HOHENSTEIN hérite du château. Il loge habituellement au château de KOENIGSBERG ( OEDENBOURG - voir ce nom). Antoine s'adonne au brigandage et se sert parfois de KAGENFELS comme base de départ pour ces razzias. Il sera arrêté en 1474 après le siège de l'OEDENBOURG par les troupes Autrichiennes. Sans doute confisqué, le KAGENFELS passe à la famille d'UTTENHEIM de RAMSTEIN qui va adapter le château à l'artillerie. Le bailli de VILLÉ Zeck de VISBOCK achète la place en 1559 et prend le nom de "DE KAGENFELS" . Le nouveau propriétaire fera édifier des annexes en 1599 dont les vestiges se devinent encore dans la basse-cour.


Les sires d'UTTENHEIM de RAMSTEIN


Le KAGENFELS sera sans doute démantelé au cours de la guerre de trente-Ans. En 1664 il est signalé en ruines. Abandonné à la nature, le nom du château restera oublié jusqu'en 1828 quand l'historien SCHWEIGHAUSER identifiera la ruine de FALCKENSCHLOSS comme étant celle du KAGENFELS.

Depuis 1999 l'association A.C.P.O. a entrepris le dégagement et la restauration du château aujourd'hui propriété de la commune d'OBERNAI.


ETAT ACTUEL

Le château s’élève sur un pic rocheux conique de granit dit de KAGENFELS. Il est séparé d'une basse cour réalisée au XVI° siècle par un fossé. L'importance des dispositifs défensifs étonne par rapport à l’exiguïté des logis occupant le sommet du roc. L'ensemble est en chantier, mais une tour pentagonale surplombant les fossés s'écroule du fait de sa restauration au début du XX° siècle employant un mortier inadapté.

ACCÈS

Emprunter la route menant au MONT SAINTE-ODILE depuis KLINGENTHAL. Emprunter le chemin forestier indiquant la stèle commémorative relative à un avion US. Laisser le véhicule sur le parking et poursuivre à pied la route forestière désormais interdite à la circulation. La rampe est sévère. Après environ trente minutes de grimpette, emprunter le sentier balisé "KAGENFELS". Compter en tout cinquante minutes de marche.

Les ruines peuvent être visitées les weekends avec les membres de l'association A.C.P.O. Les autres jours l'accès aux château est condamné.


VUES DU SITE



Croquis des lieux (réalisation personnelle)




Gravure fantaisiste des ruines




Le château coté Sud




Le fossé




La tour pentagonale




Coté Est des ruines




Vue générale




Le chantier




Côté Nord




Le bastion




La barbacane




Seconde porte




Pierre héraldique KAGEN ou UTTENHEIM, hormis la couleur, 
les blasons sont identiques.



Intérieur du bastion




Le logis




La pierre d'angle des logis




L'accès au logis se faisait par un pont volant surplombant
la citerne




Le donjon




Intérieur des logis




Les baies du logis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire