vendredi 9 septembre 2016

ABBAYE DE BEAUPRE

L'ABBAYE DE BEAUPRÉ (54) :


LIEU DE SÉPULTURE DES DUCS DE LORRAINE



SITUATION

L'abbaye de BEAUPRE se trouve sur la commune de MONCEL LES LUNEVILLE, au lieu dit Ferme de BEAUPRE, à 229 mètres d'altitude.



HISTOIRE

La fondation de l'abbaye remonte à l'an 1131. Elle est due à la volonté de FOLMAR IV, comte de METZ et de LUNEVILLE. Rappelons que cette famille prendra le nom de LUTZELSTEIN après l'érection du château de LA PETITE PIERRE (67) - voir ce nom. Le monastère est occupé par des moines prémontrés dépendants de l'abbaye mère de MORIMOND (52) - voir ce nom.
L'église abbatiale est consacrée par Bernard de CLAIRVAUX en personne (SAINT-BERNARD). Rapidement, l'abbaye connaît une grande prospérité et sa fréquentation est motivée par la présence de reliques comme un fragment de la vraie croix, de cheveux de la vierge ou d'un lambeau de sa robe...
Un mausolée destinée à recevoir les dépouilles des ducs de Lorraine est érigé. Avant 1251, ceux-ci étaient inhumés en l'abbaye de STURZELBRONN (57). Le fait que BEAUPRE soit beaucoup plus prés de NANCY a certainement motivé ce changement. Le premier duc enterré en ces lieux fut FERRY III (1251-1303) puis ses successeurs THIEBAUT II ( 1303-1312), FERRY IV dit Le Lutteur (1312 - 1328), RAOUL dit le vaillant (1328-1346), tué à la bataille de CRECY alors qu'il participait à l'ost pour le compte du roi de France PHILIPPE VI. Vinrent aussi Jean 1er ( 1346-1390), CHARLES II ( 1390-1431), ISABELLE 1ère ( 1431-1453).


RAOUL  1er, duc de Lorraine

BEAUPRE possède neuf granges (fermes) situées dans un rayon de 25 kilomètres autour d'elle ou dans les Vosges. Ces granges sont à l'origine de la naissance de plusieurs villages comme CLEZENTAINE, AZERAILLES, FRAIMBOIS ou encore MAGNIERES. 

Pourtant, avec un effectif d'une trentaine de moines et le double de frères converts le monastère ne fondera pas d'abbaye fille, bien qu'ayant joué un rôle dans la création de BAUMGARTEN (67).

Au XVII° siècle, des troupes protestantes (Réïtres) saccagent et incendient l'abbaye. Elle sera reconstruite par le duc LEOPOLD 1er qui consacrera son frère comme abbé. Celui-ci sera à la tête de cinquante six moines. En 1709 les moines sont adeptes de la règle de l'étroite observance prônée par l'abbaye d'ORVAL (B). En 1725, les religieux sont gagnés par le jansénisme. Ils entrent en rébellion contre la bulle Ungenitus du pape BENOÎT XIII. Une autre abbaye lorraine, SAINT-MIHIEL les suit en rébellion. En réaction à l'hérésie l'abbaye de  PORT-ROYAL à PARIS qui en est devenue sont centre est détruite. L'évêque de TOUL frappe la communauté de BEAUPRE d'Interdit. Le duc Léopold prend parti pour le pape et fait comparaître l'ensemble des moines devant son tribunal à LUNEVILLE. Douze religieux refusent de faire soumission et s'expatrient au Pays-Bas pour y fonder avec d'autres réfractaires l’Église Vieux-Catholique.

La Lorraine est rattachée à la France en 1766. En 1791 les dix-sept derniers religieux, dont l'abbé Dom MALIN réputé pour sa vie scandaleuse, sont chassés. Les bâtiments sont vendus comme bien national. Le 23 avril 1796 des militaires en révolte pillent les lieux et allument un incendie qui ravage entièrement l'abbaye. L'abbatiale et nombre des ses bâtiments sont détruits et vendus en matériaux de construction. Une ferme est installés sur le site. Seul l'orgue de l'abbatiale a été sauvé. Il se trouve de nos jours en l'église Saints Côme et Damien de VEZELISE (54).


ÉTAT ACTUEL

L'infirmerie de l'abbaye a été rasée en 1977. Il ne subsiste que la porterie de l'abbaye et deux tours de l'enceinte monacale.

ACCÈS

L'accès au site n'est pas autorisé par le propriétaire. Une barrière ferme la route qui y accède.


VUES DU SITE




Plan de situation




Vue aérienne (Géoportail)




L'abbaye au début du XXème siècle (collection particulière)




Porterie de l'abbaye (collection personnelle)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire