samedi 9 septembre 2017

CHÂTEAU DE CREHANGE

LE CHÂTEAU DE CREHANGE (57):

SIÈGE D'UN COMTE DU BAILLIAGE D'ALLEMAGNE


Voici une ruine qui mériterait bien plus de considération que celle qui est la sienne aujourd’hui.  Son état est déplorable et son accès impossible du fait qu'elle est totalement entourée de construction modernes dont les clôtures jouxtent les vestiges.

SITUATION

Le château de CREHANGE se trouve sur la commune de même nom. Il se dresse sur une hauteur située en contrebas de l'église à  250 mètres d'altitude. 


HISTOIRE

Le château est érigé au XII° siècle par les nobles de MALBERG apparentés aux comtes de SALM et avoués de l'abbaye de REMIREMONT pour les terres de FENETRANGE. A la fin du XII° siècle, la famille de CREHANGE apparaît. Burcard de CREHANGE va se croiser aux côtés du duc de BAR et sera fait prisonnier à GAZA en 1239. A la fin du XIII° siècle le château passe à la famille DE TORCHEVILLE ( 1295). Godemann DE TORCHEVILLE va agrandir le domaine. Cette famille deviendra la lignée de barons de CREHANGE qui va posséder quelques quarante châteaux et une centaine de seigneurie entre la Meuse et le Rhin. Au cours du XIV° siècle les CREHANGE deviennent vassaux du duc de LUXEMBOURG.







Les comtes de CREHANGE


En 1477 Jean IV DE CREHANGE participe à une coalition destinée à secourir le roi de Bohème. Il sera fait prisonnier par le duc de Bourgogne et le château subira un siège qui n'aboutira pas. En 1486 Jean IV vote à l'élection de Maximilien DE HABSBOURG. La puissance de la famille est à son apogée. Georges DE CREHANGE bénéficie de lettres d'indulgences de la part du pape INNOCENT VIII en 1488 en contrepartie de sa participation au financement de la guerre contre l'empire Ottoman. En 1508 le pape JULES II en délivre de nouvelles au futur JEAN V en contrepartie de subsides pour la défense de la Livonie menacée par les Ruthènes. Ce même Jean V va épouser Immergarde DE RAVILLE et acquérir la dignité de maréchal héritier du duché de LUXEMBOURG. 

La révolte des Rustauds de 1525 menace. le baron de CREHANGE rejoint l'armée lorraine du duc ANTOINE destinée à mater les insurgés. En 1544 le château reçoit un hôte de marque en la personne de l'empereur CHARLES V. Georges Ier de CREHANGE qui a l'honneur de porter l'épée du souverain en visite à METZ, va aussi héberger le monarque en son château.   

La seigneurie devient un comté impérial en 1617. Mais l'influence française est en marche. En 1552 les français sont à METZ. De son côté le duc de Lorraine CHARLES III qui est le beau-frère du roi de France HENRY II étend son domaine en rachetant des terres orientales. Henri de GUISE a acquit les terres de HOMBOURG-HAUT jadis possession d'une branche de la famille de CREHANGE. Finalement seule le terre de CREHANGE va rester possession d'empire en 1624 et devenir terre luthérienne. La guerre de trente-Ans éclate ; Le château va connaître plusieurs occupations des divers belligérants accompagnées de destructions. CREHANGE ne sera rattaché à la France qu'en 1793, quant au château il sera rasé au cours de la Révolution. 


ÉTAT ACTUEL

Sur un terrain plat envahit d'une inextricable végétation s'élève les vestiges d'une tour ronde en fort mauvais état.

ACCÈS

Impossible. On peut toutefois s'approcher du coté sud de la tour après avoir affronté ronces et orties. La tour peut être aperçue à l'arrière des construction modernes qui ont entièrement isolé le château (comme à JAILLON (54) - voir ce nom).


VUES DU SITE



Vue aérienne  ( Géoportail) - la position du château est marquée par l'étoile rouge.


Les ruines se cachent derrière la meule de foin


La tour vue du cimetière


Vue générale


La tour coté Sud


Une canonnière



Vue rapprochée Nord-Ouest


Vue rapprochée coté Nord

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire