vendredi 13 juillet 2018

CHÂTEAU DE CHÂTRY

LE CHÂTEAU DE CHÂTRY (57) :


FORTERESSE DU SEL


SITUATION

Le château de CHÂTRY s'élevait sur une butte formant une île sur la rivière SEILLE et située à cheval sur les communes de MOYENVIC et VIC-SUR-SEILLE, à 202 mètres d'altitude environ. 

HISTOIRE

Un premier château existe avant le XI° siècle. C'est une construction possession des les ducs de Lorraine qui est rasée en 1120 sur l'ordre de l’évêque de METZ Etienne DE BAR. Ce château sera relevé en 1195 et deviendra la résidence de Mathilde de HOMBOURG, fondatrice de l'abbaye de SALIVAL. Le lieu est alors dénommé CASTRUM SALLUM. Les restes de cette première forteresse correspondraient à la partie rectangulaire située au centre de la bute castrale. Au pied du château se trouvait le village disparu de BOURMONT.

Le château de CHÂTRY est érigé sur les ruines du précédent en 1296 à l'initiative de l'évêque de METZ Gérard de RELANGES afin de protéger ses exploitations de sel de la convoitise des comtes de BAR. En effet en 1120, Thierry de BAR détruit MOYENVIC et ses salines qui concurrences les exploitations barroises. En 1294 Thiébaud II DE BAR réitère les destructions. Gérard de RELANGES serait décédé au château qui lui servait surtout de cadre pour y organiser des d'orgies...

L'évêque Thierry V BAYER DE BOPPARD fait fortifier MOYENVIC et impose la gabelle à ses administrés. En représailles les bourgeois de METZ détruises la cité de MOYENVIC en 1430. Le roi de France LOUIS XI possède la région en 1840 et en 1536 MOYENVIC est à nouveau fortifiée.

Le cardinal Charles de Lorraine vend MARSAL et MOYENVIC au duc CHARLES III de Lorraine le 22 octobre 1571. CHARLES IV qui a désormais le monopole du sel en Lorraine fera renforcer les défenses , mais celles-ci seront abattues par Jacques NOMPAR DE CAUMONT après quinze jours de siège le 27 décembre 1631. En 1648, le traité de WESTPHALIE rend la région au duc CHARLES IV.

On ignore les circonstances de la fin du château. Les ruines seront exploitées comme carrière jusqu'à complète disparition.

En 1789, un habitant de MOYENVIC entreprend d'exploiter le puits salé proche du château. Il se sert des matériaux présents dans les ruines pour monter son installation qui sera un échec malgré un taux de salinité bien supérieur à ceux des autres sources exploitées. 

En 1974 des fouilles permettent d'établir que la butte castrale n'est pas naturelle, mais composé uniquement de débris du briquetage utilisé dés la plus haute antiquité pour exploiter le sel.


ÉTAT ACTUEL

Sur les vues aériennes la trace du contour des fortifications apparaît.

ACCÈS

On voit très bien la butte castrale depuis la route qui la surplombe. CHÂTRY est une propriété agricole privée


VUES DU SITE


L'étoile rouge matérialise l'emplacement du château


Tracé des vestiges visibles sur les vues aériennes


Photographie aérienne des lieux trouvée sur Internet


Vue de la butte située derrière la haie qui court
le long de la rivière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire