samedi 22 avril 2017

LA PLACE FORTE DE VERDUN

LA PLACE FORTE DE VERDUN (55):

L'UNE DES PLUS ANCIENNE CITE DE LORRAINE

SITUATION

La ville VERDUN, la plus peuplée du département de la Meuse, est située sur les bords de la Meuse est à une altitude moyenne de 205 mètres d'altitude.


HISTOIRE

Déjà présente à l'époque la cité VERODUNUM est occupée par les ramées romaines dès 57 av. J.C. C'est une cité des médiomatrices qui ont leur capitale à METZ. Sous DIOCLETIEN et CONSTANTIN 1er la ville devient chef-lieu de la CIVITAS VERODUNENSIUM et appartient à la Gaule Belgique.

Avec les invasions du III° siècle, VERDUN se fortifie. SAINT-SAINTIN évangélise la région au IV° siècle et fonde l’évêché. En 451 ravage du fait des Huns. CLOVIS assiège la cité au V ème siècle. En 511 l'AUSTRASIE est fondée, THIERRY 1er y règne, la ville est la capitale d'un comté. En 843 l'empire de CHARLEMAGNE est partagé entre ses trois fils, et c'est à VERDUN qu'est signé le traité. A cette époque la vile est prospère grâce à ses marchés dont celui aux esclaves. Des rapports sont entretenus avec l'Espagne musulmane. En 925 la LOTHARINGIE est rattachée au royaume germanique. La cité va faire partie intégrante du SAINT-EMPIRE durant cinq siècles. Les évêques obtiennent des droits féodaux. L'évêque HAYMON obtient même le droit de frapper monnaie. La maison d'ARDENNES fonde la dynastie des comtes de VERDUN en 963. GODEFROY 1er LE CAPTIF en est le premier membre.



                                                      Armes de la ville de VERDUN

Très vite la mésentente règne entre les comtes et les évêques. En 1047 GODEFROY LE BARBU s’empare de la ville et en chasse l'évêque THIERRY. Il incendie la cathédrale. En 1095 GODEFROY DE BOUILLON part en croisade. Il vend le comté de VERDUN au comte de BAR Renaud 1er. Mais d'autres seigneurs, Guillaume 1er de LUXEMBOURG et Henri 1erde GRANDPRE lui conteste la propriété du comté. Un donjon est élevé à cette occasion, vite rasé par les habitants.

Au XII° siècle les évêques ont droit de haute et basse justice. Ils possèdent aussi une dizaine de châteaux-forts. En 1227 les prélats reçoivent le titre de princes du SAINT-EMPIRE. Les conflits entre les verdunois et les évêques seront constants entre les XIII et XIV° siècle. L'influence française s’accroît continuellement aux frontières du comté. En 1315 la ville s'est placée sous la protection du roi le France LOUIS X LE HUTIN engendrant de nouveaux conflits avec la famille de LUXEMBOURG. 1318, 1350 c'est l'épidémie de peste. En 1314 VERDUN est une ville libre d'empire de langue française.

L'évêque Nicolas PSAUME appelle le roi de France HENRI II pour lutter contre CHARLES QUINT. Ses armés entrent en ville sans combattre le 12 juin 1552. La province française des TROIS ÉVÊCHÉS est créée et les évêques perdent tout pouvoir. De 1590 à 1595 la ville devient lorraine sous le règne de CHARLES III.

En 1675 VAUBAN sur ordre de LOUIS XIV visite la ville qu'il va fortifier avec édification d'une vaste citadelle.

 Sous la Révolution le choix de BAR-LE-DUC comme chef-lieu du département de la Meuse n'est pas accepté par les verdunois.

Le ville résiste aux assauts de l'armée prussienne en 1870. A la fin du XIX° siècle est créé le CAMP RETRANCHE DE VERDUN suivant les principes de SERE DE RIVIERE, la citadelle est modernisée et treize forts et cinq redoutes sont construits à la périphérie de la ville ( VAUX, DOUAUMONT, FROIDETERRE etc ) Ces ouvrages connaîtront leur utilité lors du premier conflit mondial.

Les souterrains de la citadelle de VERDUN servira d'abri aux troupes françaises lors des combats de 1916. Le 8 novembre 1920, c'est dans ces souterrains que le soldat Auguste THIN choisit le cercueil du soldat inconnu qui doit être inhumé sous l'arc de triomphe de l’Étoile à PARIS.

En 1990 un CENTRE MONDIAL DE LA PAIX a été créé. Il occupe l'ancien palais épiscopal de VERDUN.


La ville de VERDUN possède une vingtaine de monuments classés Monuments Historiques.



ÉTAT ACTUEL

Les diverses fortifications de la ville sont en bon état de conservation. Seul l'intérieur de la citadelle envahit de végétation n'est pas accessible au public. Les deux portes médiévales: PORTE CHAUSSÉE et PORTE CHÂTEL et les souterrains de la citadelle méritent le déplacement.

ACCÈS

Venant de BAR LE DUC, ont entre par la route dans la citadelle. Un parking permet de stationner le véhicule pour la visite les souterrains qui se fait dans un wagon à déplacement automatique à travers les couloirs et les diverses salles. Au bord de la Meuse l'imposante PORTE CHAUSSÉE témoigne des anciennes fortifications médiévales tout comme la PORTE CHATEL à l'ouest de la cathédrale. La porte SAINT-PAUL de style classique résulte des travaux de VAUBAN.


VUES DU SITE


Le place de VERDUN ( Collection particulière)



LES REMPARTS MÉDIÉVAUX



La porte CHATEL


Le mâchicoulis



La porte CHAUSSÉE



Les tours



Le porche



Coté ville



Une gargouille



LES FORTIFICATIONS VAUBAN



La porte SAINT-PAUL



L'un des pont-levis



mécanisme des pont-levis



Les remparts de la citadelle



Une tour


Sous les courtines



Entrée de galerie souterraine



Poterne



Entre les ouvrages fortifiés



Bastion de tir


Entrée de la partie visitable



LES GALERIES SOUTERRAINES



Vue aérienne de la citadelle lors du conflit



Entrée des visiteurs



Wagon servant à la visite



En route dans les galeries



La gare militaire souterraine



La boulangerie



Le réfectoire



Cérémonie du choix du soldat inconnu



L’ALLÉE DES MARÉCHAUX





Tout au long des fossés de la citadelle sont présentés
des statues de tous les maréchaux de France





Détail


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire