samedi 18 juillet 2020

LE CHÂTEAU DE VARENNES

LE CHÂTEAU DE VARENNES (55) :


AU VILLAGE DU LIEU D'ARRESTATION DE LOUIS XVI


SITUATION

Le château de VARENNES aujourd'hui entièrement disparu se trouvait à VARENNES-EN-ARGONE (55). Il occupait le plateau qui constitue aujourd'hui la ville hautes de cette localité, où ce trouve entre autre le monument américain des combats de la première guerre mondiale. 

HISTOIRE

L'origine de ce château est ancienne. C'est une Possession de l'évêque de VERDUN. La place échoit au  comte RENAUD de BAR qui est voué de l'évêché en 1120. Celui-ci réside au château.

THIEBAUD II de BAR mentionne le château de VARENNES en 1243 dans la charte de BEAUMONT qui affranchit le cité. VARENNES devient alors très prospère. C'est un centre économique qui va peu à peu perdre de son importance avec la réunion du Barrois à la Lorraine. La cité va peu à peu  se dépeupler au point que l'archevêque de REIMS va supprimer la cure. 

Le château abandonné va progressivement disparaître au cours des ans.

En 1648, la cité de VARENNES devient l'apanage du Grand CONDE. Elle  reprend de l'importance et devient même la capitale du Clermontois. En 1790 c'est un chef-lieu de canton.

Le 21 juin 1791 un événement va survenir et procurer à la localité une reconnaissance nationale.

Dans la nuit du 20 au 21 juin 1791 le roi de France LOUIS XVI et la reine Marie-Antoinette née de HABSBOURG-LORRAINE ainsi que leurs enfants quittent incognito la palais des Tuileries à PARIS. Le but du voyage est de rejoindre MONTMEDY (55) qui est un foyer royaliste. La voiture royale s'arrête au relais de poste de SAINTE-MENEHOULD (51). Là, le roi est reconnu par Jean-Baptiste DROUET qui est le maître de poste. Il va provoquer l'organisation d'une embuscade pour arrêter la fuite. A cette époque, à VARENNES, subsistait une ancienne porte de fortification dite voûte de l'église SAINT-GENGOULD. L'accès au pont sur la rivière AIRE qui succède à cette voûte est barricadé. Quand la berline des fuyard paraît, elle est stoppée par la troupe sous les ordres du futur général RADET. La famille royale est conduite vers l'estaminet dit du BRAS D'OR. Le juge DESTEZ qui connait bien la famille royale reconnaît formellement celle-ci. Le roi, la reine et leurs enfants sont ramenés à PARIS et incarcérés à la prison du TEMPLE. On connaît la suite...


l'arrestation de la famille royale


Dans l'estaminet du Bras d'Or



ETAT ACTUEL

Il reste bien peu de vestiges historiques à VARENNES-EN-ARGONNE. Le clocher de l'ancienne église SAINT-GENGOULD est devenu la TOUR DE L'HORLOGE sur laquelle a été apposé une plaque commémorant l'arrestation de LOUIS VI. 



ACCÈS

La tour de l'horloge se trouve à l'entrée de la ville haute.


VUES DU SITE


Tour de l'horloge


Plaque commémorative