jeudi 28 mai 2020

PAPE URBAIN IV

PAPE URBAIN IV :



IL FUT ÉVÊQUE DE VERDUN


La lorraine peut s’enorgueillir d'avoir donné quatre papes à la chrétienté. URBAIN IV est l'un d'eux.


BIOGRAPHIE

Il est d'origine champenoise et issu d'une modeste famille de savetiers. Jacques PANTALEON, dit DE TROYES, futur pape URBAIN IV est né vers 1200 à TROYES (10). Il décède le 2 octobre 1264 à PEROUSE (I). 

Il entre en religion est se retrouve clerc à la cathédrale de TROYES vers 1210. Vers 1215  il est prêtre et prédicateur. Il appartient à l'évêché de LAON (02) en 1216. Il devient docteur en théologie en 1220, puis archidiacre de la cathédrale de LAON en 1238. Il occupera ensuite la même fonction à LIEGE (B) en 1241.




Urbain IV


De 1252 à 1255 il est évêque de VERDUN (55). Le pape Alexandre IV va le nommer patriarche de JERUSALEM en 1255.

Il sera élu pape sous le nom d'URBAIN IV le 29 août 1261. Il va négocier le trône de Sicile au profit de Charles d'ANJOU qui est le frère du roi de France LOUIS IX, plus connu sous nom de SAINT-LOUIS. Charles d'ANJOU devra néanmoins conquérir son royaume par les armes car la place est usurpée par Manfred de HOHENSTAUFFEN, fils bâtard de l'empereur FREDERIC II. 


Détail de la liste des évêques de VERDUN
au palais épiscopal devenu Centre Mondial de la Paix

En 1264 il créé la Fête de l'Eglise Universelle qui deviendra la Fête-Dieu. Cette cérémonie existait déjà sous l’appellation de Fête du Saint-Sacrement depuis 1246.

URBAIN IV s'éteint âgé d'environ 61 ans.




Armes du pape Urbain IV

samedi 9 mai 2020

LE CHÂTEAU DE GONDREVILLE

LE CHÂTEAU DE GONDREVILLE (54):


SA PRÉSENCE DÉFIE L’ÉVÊQUE DE TOUL


SITUATION

La cité de GONDREVILLE jouxte l’agglomération de TOUL. Le château a entièrement disparu.


HISTOIRE 

Gondreville aurait été fondé par GONDULPHE, maire du palais du roi d'Austrasie THEODEBERT. Il aurait laissé son nom à le cité.

Le  château a été érigé par le duc de Lorraine TIERRY II LE VAILLANT au cours du XIème siècle. Cette construction va entraîner le mécontentement de l'évêque de TOUL qui n'accepte pas la présence de cette forteresse lorraine aux portes de sa cité. Il appuie son bon droit pour contester la construction par le fait que jadis les rois de France avaient interdit la construction de château-fort à l'est de LIVERDUN - voir ce nom. Mais le château ne sera pas détruit. En 1220, le duc THIEBAUT 1er meurt sans descendance. Sa veuve Gertrude de DABO épouse le comte de Champagne. Elle reçoit en douaire le château de GONDREVILLE. le château revient en 1295 au duc FERRY III et restera une propriété ducale jusqu'au XVème siècle où il sera investi par les troupes bourguignonnes. En représailles, les forces lorraine stationnées au château voisin de FONTENOY (SUR-MOSELLE)-voir ce nom, mettent le siège au château qui est abandonné par les Bourguignons.

En 1356, le duc JEAN 1er participe à la bataille de POITIERS aux cotés du roi de France JEAN II le bon contre les Anglais. Le gouverneur du château de GONDREVILLE Pierre PIERROT fait partie des forces lorraines. Au cous de la bataille, deux chevaux seront tués sous lui avant d'être fait prisonnier par les Anglais. Il revient en lorraine en 1360 mais tombera en roture. 

 Au XV° siècle nous sommes sous le règne de RENE II. Celui-ci a repris NANCY à CHARLES LE TEMERAIRE. Le château est confié au bâtard de VAUDEMONT. Celui-ci avec ses hommes arborant une écharpe blanche en signe de reconnaissance vont aller massacrer les hommes du Téméraire à LAXOU (54), avant de regagner la forteresse nantis d'un important butin. 




La duchesse Renée de BOURBON MONTPENSIER


Le duc ANTOINE LE BON donnera le château à son épouse Renée de BOUBON MONTPENSIER qui en fera une résidence de loisir. GONDREVILLE est alors le siège d'une prévôté du bailliage de NANCY. Un hôpital y sera fondé par le prince d'ELBOEUF qui demeure dans un nouveau château reconstruit sur les ruines médiévales.  Cette nouvelle construction n'existe plus de nos jours.


ETAT ACTUEL

Rien ne reste des châteaux mais dans le village, à proximité de la place centrale se trouvent les vestiges d'une des anciennes portes de la ville médiévale



VUES DU SITE


La porte vue sens Sud-Nord


Vue en sens inverse


Vue rapproché. Une poterne est visible sous l'arcade à droite


Un gond


ouverture en œil de bœuf vertical