mardi 13 octobre 2020

FRANCOIS III DE LORRAINE

 FRANCOIS III DE LORRAINE :


LE DUC DE LORRAINE DEVIENT L'EMPEREUR D'AUTRICHE

François III sera le dernier duc de Lorraine régnant. Les grands d'Europe vont fomenter un incroyable dessein appelé "La Pragmatique sanction" pour que Marie-Thèrèse d'Autriche hérite de la totalité de l'empire à la mort de son père. Cet arrangement aura pour conséquence indirecte le rattachement du duché de Lorraine à la France ... 



BIOGRAPHIE

François III est né le 8 décembre 1708 à NANCY. Il est le neuvième enfant du duc LEOPOLD 1er et d'Elisabeth-Charlotte d'ORLEANS, fille de Monsieur, frère du roi de France LOUIS XV. Il est l'arrière petit-fils du roi LOUIS XIII, donc de fait un arrière oncle le LOUIS XV plus jeune que lui de quatorze mois ...
Il n'est que troisième dans l'ordre de succession au trône de Lorraine, mais succèdera à son père suite au décès de ses aînés. En 1723, le duc Léopold envoi FRANCOIS à VIENNE rejoindre son ami d'enfance l'empereur CHARLES VI qui est aussi son cousin. L'empereur élève François comme son fils et prévoit de le marier à sa fille aînée MARIE-THERESE. Les deux jeunes gens sont éperdument amoureux.



En 1729 FRANCOIS devient duc de Lorraine et de BAR. Il a vingt ans et rejoint NANCY. Il s'installe à LUNEVILLE mais devient très vite impopulaire auprès des Lorrains. Il est rappelé à VIENNE en 1732 par l'empereur qui l'a nommé vice-roi de HONGRIE. Il entre en franc-maçonnerie en 1732 à LONDRES.

1733, c'est la guerre de succession de Pologne. L'empereur CHARLES VI s'accorde avec la cardinal de FLEURY pour trouver une compensation au roi polonais déchu STANISLAS.
L'échange du duché de Lorraine contre le grand-duché de Toscane devra régler la question. A la mort de STANISLAS qui est le beau-père du roi de France LOUIS XV, la Lorraine deviendra française. C'est le traité de VIENNE qui officialise cet échange en 1738. 

A contrecœur, François finit par accepter l'échange; Il abandonne une terre tenue par sa famille depuis sept siècles. Le 12 février 1736 il épouse l'archiduchesse MARIE-THERESE âgée de 18 ans. Le couple prend possession de la TOSCANE le 9 juillet 1737, il y restera trois mois. François est nommé Feld-maréchal de l'Empire et généralissime de l'armée impériale. Il est propriétaire de la Villa Médicis à ROME. Il fait transférer les archives Lorraines de LUNEVILLE à VIENNE. Sa mère va bénéficier à titre viager de la principauté de COMMERCY.


Armes de l'empereur FRANCOIS Ier

En 1740 CHARLES VI d'Autriche meurt et avec lui la lignée directe des HABSBOURG. Suivant la Pragmatique Sanction approuvée par tous les souverains d'Europe, MARIE-THERESE hérite des possessions habsbourgeoises. Cependant FREDERIC II de PRUSSE et les électeurs de SAXE et de BAVIERE refusent de reconnaître l'héritière le titre impérial à FRANCOIS III de LORRAINE. La France est rivale de l'Autriche depuis 250 ans. La guerre de succession d'Autriche éclate. FRANCOIS à qui la France à volé ses états est francophobe. Pour avoir la paix, il donne la Silésie à la Prusse. Enfin, le 13 septembre 1745 il est couronné empereur à FRANCFORT-SUR-LE-MAIN sous le nom de FRANCOIS 1er. MARIE-THERESE n'est pas impératrice en titre, mais se montrera un administratrice exceptionnelle. Le nouvel empereur s'opposera en vain à l'alliance austro-française de 1756.
Il meurt à INNSBRUCK le 16 août 1765 âgé de 57 ans. 
                         

DESCENDANCE DE FRANCOIS III et de Marie-Thérèse de HABSBOURG


La famille impériale

MARIE-ELISABETH (5 février 1737- 7 janvier 1740) 
MARIE-ANNE (6 octobre 1738-19 novembre 1789)
MARIE-CAROLINE (12 janvier 1740 - 25 janvier 1741)
JOSEPH (13 mars 1740 - 20 février 1790) empereur d'Autriche-Hongrie (Joseph II) marié en 1760 avec Marie-Isabelle de BOURBON-PARME(morte en 1763), puis Josépha de BAVIERE.
MARIE-CHRISTINE (13 mai 1742 - 24 juin 1798) épouse Albert de SAXE, duc de TESCHEN (1738-1822)
MARIE-ELISABETH (13 août 1743 - 25 septembre 1808)
CHARLES-JOSEPH (1er février 1745 - 18 janvier 1761.
MARIE-AMELIE (26 février 1746 - 18 juin 1804) épouse en 1769 Ferdinand1er de PARME (1751-1802)
LEOPOLD II de LORRAINE (5 mai 1747 - 1er mars 1792) épouse en 1765 Marie-Louise D'ESPAGNE.
MARIE-CAROLINE ( morte le 17 septembre 1748)
JEANNE-GABRIELLE (4 février 1750 - 23 décembre 1762)
MARIE-JOSEPHE (19 mars 1751 - 15 octobre 1767)
MARIE-CAROLINE ( 1752 -1814) épouse en 1768 Ferdinand 1er des DEUX-SICILLES (1751-1825)
FERDINAND (1er juin1754 - 24 décembre 1806) épouse en 1771 Marie-Béatrice d'ESTE.
MARIE-ANTOINETTE ( 2 novembre 1755 - 16 octobre 1793) épouse LOUIS XVI, roi de France.
MAXIMILIEN ( 8 décembre 1756 - 26 juillet 1801)
archevêque-électeur de COLOGNE.

FRANCOIS III est le fondateur de la dynastie des HABSBOURG-LORRAINE dont les plus illustres descendant seront:

MARIE-ANTOINETTE, épouse de LOUIS XVI reine de France

LOUIS XVII, roi de France

MARIE-LOUISE, épouse de NAPOLEON 1er impératrice des Français

NAPOLEON II dit L'AIGLON, empereur des Français

CHARLES-LOUIS généralissime

MARIE-CHRISTINE, reine d'Espagne

MARIE-HENRIETTE, reine des Belges

JOSEPH II, empereur d'Autriche

FRANCOIS-JOSEPH 1er, empereur d'Autriche

MAXIMILEN 1er , empereur du Mexique

MARIE-LEOPOLDINE, impératrice du Brésil

RODOLPHE, archiduc d'Autriche

CHARLES 1er, empereur d'Autriche (béatifié par l'église)

OTTO, archiduc d'Autriche, député européen



Otto de HABSBOURG-LORRAINE en 2004

lundi 5 octobre 2020

EGLISE SAINT-NICOLAS DES LORRAINS A ROME

EGLISE SAINT-NICOLAS DES LORRAINS A ROME :


Aujourd'hui on s'expatrie pour parler d'un monument religieux fort peu connu des français et à fortiori des Lorrains.


AMBASSADE DES DUCS DE LORRAINE AUPRES DU PAPE


HISTOIRE

Nous sommes en 1588. La Congrégation de SAINT-LOUIS est présente à ROME ainsi que de nombreux Français et Lorrains. Le duc de Lorraine CHARLES III est le beau-frère du roi de France HENRI II. Une église appelée SAINT-LOUIS-DES FRANCAIS est érigée dans le ville éternelle. CHARLES III quant à lui obtient une ambassade pour représenter l'état Lorrain auprès du Saint-Siège. En 1587 la confrérie lorraine dire Confraternité de Saint Nicolas et de sainte Catherine de la nation de Lorraine et du barrois voit le jour. Cette confrérie est autorisée à édifier sa propre chapelle au sein de l'église Saint-Louis des Français. En 1622, le pape GREGOIRE XV fait don de l'église SAINT-NICOLAS au duc de Lorraine HENRI II. Elle deviendra le siège de l'ambassade autonome et permanente de lorraine auprès du SAINT-SIEGE. L'église actuelle est reconstruite par l'architecte lorrain François Du Jardin dit Francesco Giardini de 1635 à 1636. Le peintre Charles MERLIN  est inhumé dans l'église en 1649.

La façade de l'édifice porte la mention NICOLAI NATIO LOTHARINGORUM F, ce qui signifie En l'honneur de Saint-Nicolas, la nation lorraine à fait bâtir cette église.

La décoration intérieure de style baroque a été réalisée par des artistes lorrains comme Nicolas De Bar entre 1730 et 1750.

L'édifice qui est une propriété de la France a été restauré dans les années 1990 avec le financement du ministère français de la Culture et de la région Lorraine. Le 1er novembre 2013, une relique de SAINT-NICOLAS bénie par Monseigneur PAPIN, évêque de NANCY-TOUL, primat de Lorraine a été transférée dans l'église romaine 


SAINT-NICOLAS-DES-LORRAINS  est située 17 Largo Febo à Rome.



Façade de l'église


Le chœur


Le plafond


LE PRIEURE D'AUBIEZ

 LE PRIEURE D'AUBIEZ (88) :



AUJOURD'HUI UNE EXPLOITATION AGRICOLE


SITUATION

Le prieuré d'AUBIEZ se situe sur la commune de NOMEXY (88), en bordure de la route reliant cette localité à MIRECOURT, à 323 mètres d'altitude.


HISTOIRE

L'origine d'AUBIEZ est érémitique. Elle remonte au XI° siècle. A l'instar des autres ermitages vosgiens comme CHEVREROCHE, BARCAN ou BONNEVAL - voir ces nom) l'endroit doit son origine au regroupement de quelques ermites qui s'installent en bordure du ruisseau d'Aubiez.
Ces anachorètes observent la dure règle d'HERIVAL - voir ce nom. Au XII° siècle HERIVAL exerce son autorité surs tous les ermitages des Vosges, mais contrairement aux autres qui sont généralement situés dans des contrées sauvages et incultes, AUBIEZ est entouré de terres fertiles. Les chanoinesses de REMIREMONT l'on d'ailleurs doté d'un territoire foncier important. Une demi douzaine de moines occupent les lieux et l'ermitage va devenir un prieuré qui restera toujours sous la coupe d'HERIVAL. Au XIV° siècle les moines tentent sans succès de s'affranchir de leur maison mère sans jamais y parvenir. AUBIEZ est riche et organise chaque 15 août un grand bal... 
Au fil du temps, la décadence va s'installer et au XVII° siècle, le prieur commendataire à quitté l'établissement qui n'abrite plus aucun moine et qui est laissé à l'abandon.
A la révolution AUBIEZ devient Bien de la nation. Les bâtiments sont vendus à plusieurs agriculteurs successifs. Aujourd'hui AUBIEZ est grosse exploitation agricole. 


ÉTAT ACTUEL

Jusque dans les années 1990, on pouvait voir les vestiges d'une tour médiévale qui soit à été détruite, soit s'est écroulée toute seule , au point qu'il ne reste que ses fondations.

ACCÈS

La visite du site n'est pas autorisée, c'est une propriété privée


VUES DU SITE


Plan de situation


Vue aérienne (Géoportail)


Vue d'ensemble vers 1900 ( collection particulière)


Ruines de la tour et de la chapelle (collection particulière)

                                                             Détail des ruines