lundi 11 août 2014

CHÂTEAU DE CHÂTENOIS (Vosges)

LE CHÂTEAU DE CHÂTENOIS (88) :



PREMIÈRE CAPITALE LORRAINE



SITUATION

Les rares vestiges du château de CHÂTENOIS se cachent autour du quartier du HAUT-BOURG qui constituait l'intégralité de la forteresse.

HISTOIRE

L'origine du château remonterait à l'an 950 selon certains historiens, 1070 selon d'autres. La naissance du château de «CASTINACH », nom ancien de CHÂTENOIS est intimement liée à l'arrivée de la famille dite D'ALSACE en LORRAINE.

Adalbert d'ALSACE (1000-1048) ou de DABO-EGUISHEIM est comte de METZ et de CHÂTENOIS. Son fils GERARD (1030-1070) sera le premier duc héréditaire de LORRAINE. Il est mariée avec Edwige de NAMUR qui descend directement de CHARLEMAGNE. Il fixe sa résidence au château de CHÂTENOIS. 



Le duc de Lorraine


Le couple aura deux fils : THIERRY II dit LE VAILLANT, qui recevra la LORRAINE en héritage et GERARD, qui fondera la dynastie des comtes de VAUDÉMONT. THIERRY II fera construire un nouveau château qui donnera naissance à la ville de NEUFCHÂTEAU. Il en fera sa résidence et sa nouvelle capitale. Trois ducs vont se succéder, partageant leur temps entre les deux châteaux. Le quatrième MATHIEU Ier (1136-1179 allait fonder une nouvelle capitale en un lieu inhabité : NANCY. Désormais le château de CHÂTENOIS ne serait plus que la résidence d'un intendant au service des ducs et un rendez-vous de chasse. Le château servait aussi de caserne. Cette situation allait perdurer jusqu'à la Guerre de Trente-Ans.

Un prieuré dédié à SAINT-PIERRE sera fondé sur une avancée de la colline supportant le château. Une partie des bâtiments et de son cloître sont toujours visibles et constituent l'actuel presbytère.

Vers 1580, le château est une prison. L'on y édifie une chapelle castrale.

Le 10 mai 1634, le prince de CONDÉ ordonne la démolition de la place jusqu'à la dernière pierre, comme d'habitude ce sont les habitants de la ville de CHÂTENOIS qui sont forcés d'exécuter ce travail. La chapelle fut épargnée et même réparée en 1667. Elle a disparu depuis.

Au XIX° siècle, les quelques ruines encore debout sont utilisées pour servir à l'érection de l'hôtel de ville. 

A QUOI RESSEMBLAIT CE CHÂTEAU ?

Comme beaucoup des châteaux lorrains, la forteresse était immense, englobant la totalité du plateau du HAUT-BOURG. Il y avait un grand donjon carré, 14 tours, un  pont levis, une redoute avancée, deux enceintes, un village avec four banal, halle de marché, pressoir, puits, place d'armes...

ÉTAT ACTUEL

Il ne subsiste qu'un seul mur de l'ancienne forteresse, le four banal, un calvaire du XVI° siècle et les vestiges épars des enceintes externes courant tout autour du HAUT-BOURG.

VUES DU SITE


Plan du château


Reconstitution


A gauche, le prieuré, le château occupait le sommet de la colline, de son extrémité à l'antenne situé à droite de la photo.


La place d'armes, le puits et le calvaire


le four banal


l'enceinte Nord


vestige de muraille


Pointe Est


muraille perdue dans la végétation


Enceinte Sud


Extrémité sud ouest


Enceinte ouest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire