lundi 6 octobre 2014

CHÂTEAU D'ALTITONA

LE CHÂTEAU D'ALTITONA (67) :


DEMEURE DES ETICHONIDES


SITUATION


Le château d'ALTITONA aussi appelé HOHENBOURG se situait à l'emplacement du couvent de SAINTE-ODILE sur la commune d'OTTROTT (67) à 743 mètres d’altitude.


HISTOIRE


A la fin du VII° siècle, ALTITONA est la propriété du duc ETICHON qui y fait construire le château de HOHENBOURG vers 681. L’aînée des enfants d'ETICHON, Odile est née aveugle. Une brouille éclate entre le père et la fille. Réconciliés, ETICHON fait don du château à ODILE qui va y fonder un monastère qui deviendra l'actuel couvent du MONT SAINTE-ODILE.


LE DUC ETICHON


Qui est le duc ETICHON ?

Il est aussi dénommé ALTICH, ATICUS, CHADALRICUS ou ETICHO. Il serait né prés de LANGRES (52) vers 635. Il est l’ancêtre commun des famille de HABSBOURG, de LORRAINE, de BADE, de FLANDRES et de DABO-EGUISHEIM.

Il serait le descendant de rois Burgondes, petit-fils du duc Amalgarde de DIJO. Il aurait été le fils de LEUDESIUS, maire du palais de NEUSTRIE et arrière petit-fils du roi CLOTAIRE II et donc descendant direct des rois mérovingiens.

En 662 il est nommé duc d'Alsace par le roi CHILDERIC II, il résidera à OBERNAI (67). Vers 655 il épouse BERSWINDE, sœur de l'évêque SAINT-LEGER d'AUTUN (71). En cette même années 662 naquit le premier enfant du couple : ODILE.

BERSWINDE est très pieuse et développe des monastères (SURBOURG, MOUTIER-GRANDVAL et MUNTER).

ETICHON profitera des assassinats politiques qui sont coutumiers à l'époque. Ainsi, il envahit la Provence et tente de s'approprier LYON sans succès. C'est alors qu'il se retire au château de HOHENBOURG avec ses six enfants. Après avoir fait assassiner l'abbé de MOUTIER-GRANDVAL, ETICHON va multiplier les dons aux monastères existants et en fonder de nouveaux.

Il favorise l'abbaye de MOYENMOUTIER (88) dont le fondateur SAINT-HYDULPHE a rendu la vue à sa fille ODILE lors de son baptême célébré en l'église Abbatiale d'ETIVAL à ETIVAL-CLAIREFONTAINE (88) où la petite Odile avait été cachée pour la préserver du courroux paternel.

Il donne les terres de THANVILLE (67)  à cette abbaye (voir à ce nom).

Il soutient SAINT-DEODAT (SAINT-DIE) pour la création de l'abbaye d'EBERMUNSTER (67). Enfin, il se réconcilie avec ODILE et lui donne le château de HOHENBOURG pour qu'elle le transforme en couvent vers 690. En 683, il désigne son fils Adalbert comme son successeur et s'éteint le 20 février 690 au château de HOHENBOURG où il est inhumé.


SAINTE-ODILE


Fille aînée d'ETICHON, elle vient au monde aveugle et retrouve miraculeusement la vue lors de son baptême. C'est SAINT HYDULPHE, fondateur de l'abbaye de MOYENMOUTIER qui baptise la petite Odile en l'église abbatiale d'ETIVAL à ETIVAL-CLAIREFONTAINE (88).

Ce "miracle" a le don d'accroître la colère paternelle dont l'origine est à rechercher dans l'état de cécité de sa fille. Après leur réconciliation, ODILE recevra son château  pour y fonder le célèbre couvent. 


Selon la légende, ODILE aurait fait jaillir avec son bâton une source "miraculeuse" située en contrebas du couvent et qui aurait le don de faire recouvrer la vue aux aveugles... 

La même légende existe à propos de SAINTE CLAIRE, fille de SAINT ROMARIC, le fondateur de REMIREMONT (88) . Elle aussi née aveugle aurait fait jaillir une source aux propriétés identiques au pied du château de CHAREMONT à FRAPELLE (88).

ODILE mourut vers l'an 700. Elle sera canonisée au XI° siècle par le pape LEON IX qui est son descendant indirect . Elle est nommé sainte patronne de l'ALSACE en 1946 et l'église de son monastère devient une basilique mineure en 2006.


ETAT ACTUEL


Il ne reste aucun vestige formellement identifié du château d'ALTITONA sur le site du mont Sainte-Odile. Quelques bases de murs de gros appareil situé au site dit de la chapelle des larmes semblent toutefois forts anciens et pourraient être contemporains de ce château. Des cavités creusées dans le rocher près de la chapelle des anges sont réputées pour être les tombes d'ETICHON, de BERSWINDE et de membres de cette famille.

ACCÈS



Visiter le couvent de SAINTE-ODILE, vous serez sur le site du château.



VUES DU SITE



Reconstitution du château d'ALTITONA (collection personnelle)




Murailles anciennes




Le site dit "Chapelle des larmes" pourrait être un vestige de l'ALTITONA






D'antiques remparts domines de rocher




Vue aérienne de l'actuel couvent ( collection particulière)
En arrière plan, on aperçoit les châteaux de DREISTEIN. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire