mercredi 29 octobre 2014

CHÂTEAU DE VAUCOULEURS

LE CHÂTEAU DE VAUCOULEURS (55) :


IL ÉTAIT PLUS VASTE QUE LA CITE DE CARCASSONNE

C'était un colossal ensemble comprenant le château et l'enceinte de la cité, le tout représentant un ensemble de fortifications médiéval plus vaste que la cité de CARCASSONNE (11).




SITUATION




Le château de VAUCOULEUR domine la ville du même nom. ses principaux vestiges sont désignés par la direction sites historiques.

HISTOIRE

Élevé en 1026 par Étienne de VAUX, le château est bâtit sur une terre de l'abbaye Notre-Dame de LAON. Place sous la suzeraineté du comte de CHAMPAGNE EUDES II. VAUCOULEURS est l'enjeu d'un conflit territorial entre le duc de Lorraine, celui de Champagne, l'abbé de LANGRES et l’évêque de TOUL Brunon ( le futur pape LEON IX). Ce dernier échouera dans sa tentative de s'emparer de la forteresse défendue par le comte de REYNEL et le seigneur de LAFAUCHE (voir ce nom).

En 1167 le roi de France LOUIS VII y rencontre l'empereur FREDERIC BARBEROUSSE.
L’évêque de TOUL UDON parviendra à s'emparer du château et le détruira en 1056.
Relevé entre 1059 et 1081, le nouveau château est confié aux seigneurs de JOINVILLE. VAUCOULEURS deviendra une enclave Française entre Champagne et Lorraine confié à la responsabilité d'un bailli. Une chapelle castrale y est édifiée.

En 1341, le château est occupé par Geoffroy de NANCY. Dès 1346 des bandes de soudards anglais, ou bourguignons transitent par VAUCOULEURS semant misère et désolation...

En 1367 le traite de VAUCOULEURS rédigé au château de GOMBERVAUX (voir ce nom) est signé entre le roi de France CHARLES V accompagné de son connétable Bertrand DU GUESCLIN, JEAN Ier, duc de Lorraine et Robert Ier duc de BAR. Ce document vise à éradiquer les exactions des grandes bandes. En 1370 la peste s’abat...

Le plus célèbre bailli sera Robert de BEAUDRICOURT, issu de la famille occupant le château du même nom (88). Il est fils de Liébaut de BAUDRICOURT qui est chambellan du roi de France. Il est nommé capitaine de VAUCOULEURS en 1415. Le 2 juillet 1431 il est présent dans l'armée du duc le Lorraine RENE 1er Il s'enfuira du champ de bataille...

En 1429 il reçoit JEANNE D'ARC. Après l'avoir prise pour une illuminée et renvoyée chez son père avec consigne de bien la corriger, il va l'armer et lui procurer une escorte. Celle-ci, après s'être recueillie dans la chapelle du château se mettra en route le 23 février 1429 pour rejoindre le futur CHARLES VII en empruntant la PORTE DE FRANCE. A cette époque VAUCOULEURS restait la seule portion du territoire français non envahie par l'Anglais.

En 1544 la ville de VAUCOULEURS dont les imposantes murailles sont communes avec celles du château est assiégée par les troupes de CHARLES QUINT. Le château est pris démantelée, mais restauré peu après.

Le 23 janvier 1792, la forteresse est vendue comme bien de la Nation. Dès Avril elle est démolie et exploitée comme carrière de pierre.

La porte de France actuelle n'est pas celle d'origine, mais une copie miniature édifiée en 1733 sur son emplacement supposé.

En 1890 l'on décide de la construction d'un monument frisant la mégalomanie. Les travaux sont dirigés par Paul BOESWILLWALD. Il est prévu d'édifier quatre énormes piliers devant supporter chacun les quatre pattes du cheval devant constituer une colossale statue de la Pucelle. Dans ce projet, la chapelle castrale devait être démolie. Une action est entreprise auprès de l'évêque de VERDUN pour classer le site Monument Historique et faire cesser ces travaux dévastateurs dont il subsiste les vestiges constituant une verrue pour laquelle aucune explication n'est donnée au visiteur.

Nouvelle agression en 1923 lors de l'édification d'une nouvelle chapelle sur l'emplacement de la chapelle d'origine qui disparaîtra.

Les vestiges du château et de l'enceinte furent sauvés in extremis par l'action d'Henri BATAILLE.

Le site de VAUCOULEURS est classé Monument Historique le 8 août 1893, ce qui n'a nullement sauvé la chapelle d'origine...

ETAT ACTUEL

Il reste une motte en friches marquant le cœur du château et divers vestiges, la chapelle qui n'est pas d'origine et une copie de la porte de France. La tour du Roi et celle des Anglais ( propriétés privées) ainsi que l'église fortifiée sont eux des restes de la fortification urbaine.

ACCÈS


Le site du château et de la porte de France sont bien indiqués. L'on y accède en véhicule.


VUES DU SITE



Au début du XX° siècle des vestiges épart du château étaient encore visible et dominés par
le projet avorté du monument.




Les piliers du "monument"




La chapelle castrale transformée en habitation




Autre aspect de la chapelle originale




Autre vue du site castral




Une tour vestige de l'enceinte urbaine vers 1890




La tour des Anglais vers 1960
 ( tous documents issus de collections particulières)




Le site du château exhumé par Monsieur BATAILLE est redevenu une jungle




Au cœur du château




Vestige principal




Vers la ville




Vue d'ensemble




Chœur de la chapelle ordinairement fermée dans un but de préservation des vols et dégradations




Le tilleul contemporain de Jeanne D'Arc




Façade de la nouvelle chapelle




Nef de la nouvelle chapelle




Chapelle, tilleul et fausse porte de france




La fausse porte de France, la base du monument et diverses murailles




Vue côté Sud




Vue Sud-Est




L'immonde verrue




La tour des Anglais en 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire