mercredi 22 juillet 2015

CHÂTEAU DE SIERCK

LE CHÂTEAU DE SIERCK (57):

Avec le château de SIERCK, nous rencontrons une fois de plus le gigantisme des forteresses lorraines. 

RÉSIDENCE DES DUCS DE LORRAINE


SITUATION

Le château de SIERCK se trouve sur la commune de SIERCK-LES-BAINS (57). Il surplombe la Moselle au dessus de la cité médiévale à une altitude de 200 mètres, face au LUXEMBOURG et à proximité de l'ALLEMAGNE. Il est proche de la commune de SCHENGEN, lieu où furent signés les fameux accords européens.


HISTOIRE

Le château semble avoir déjà existé au X° siècle. Il est construit sur une terre relevant de l'autorité de l' archevêque électeur de TREVES (D). En 1047 Adalbert d'Alsace devient le premier duc de Lorraine. Celui décède dès 1048. GERARD, comte de CHATENOIS, son fils, considéré comme le premier duc de Lorraine effectif reçoit cette terre et y frappe monnaie. Le château est confié à une famille venant sans doute des Ardennes et qui deviendra la famille de SIERCK. Sous le règne du duc SIMON Ier (115-1139) le château va connaître son premier siège. En 1285, l'on trouve Ferry de SIERCK parmi les participants au légendaire tournoi de CHAUVENCY qui s'est déroulé à proximité de MONTMEDY (55). Il joute contre Millet de THIL. 

Le duc de Lorraine MATHIEU II (1220-1251) affectionne particulièrement les lieux. Son fils FERRY III affranchit la ville de SIERCK en 1295. Celle-ci s'entoure de fortifications.  Au XIV° siècle le duc de lorraine JEAN Ier affectionne particulièrement SIERCK comme résidence car outre NANCY, la cour aime à voyager dans divers lieux comme PRENY (54), SPITZEMBERG (88) ou BEAUREGARD (88) - voir ces noms. Le duc CHARLES II aime aussi séjourner à SIERK. Au  XV° siècle, Arnould VI de SIERCK  (1366 - 1455) édifie le château de MENSBERG (voir ce nom) et en fait la résidence principale de sa famille. Il est aussi seigneur de FRAUENBERG. Jacques de SIERCK, son fils (1400 - 1456), deviendra archevêque de TRÊVES. Au XV° siècle, le château acquiert son aspect actuel. Le 2 juillet 1431, Gaspard de SIERCK est tué à la bataille de BULGNEVILLE (voir châteaux de BULGNEVILLE). En 1443, la place est investie par les armées Bourguignonnes qui y demeureront jusqu'à la bataille de NANCY en 1477. Le château redevient lorrain jusqu'au règne désastreux de CHARLES IV lui aussi habitué des lieux.  En 1516 sous le règne du duc ANTOINE LE BON, la place est à nouveau assiégée, mais sans succès. En 1530, la famille de SIERCK s'éteint.



Gaspard de SIERCK

La guerre de Trente-ans éclate.En 1633 le château est pris par les Français, puis repris en 1635 par les lorrains commandés par le capitaine MAILLARD. En 1643 l'armée Française commandée par le Duc d'ENGHIEN dit le Grand CONDÉ assiège et reprend le château. Finalement CHARLES IV cède la ville de SIERCK et la forteresse au roi de France en 1661 par le traité de VINCENNES. LOUVOIS, ministre du roi soleil fait démolir plusieurs tours avant que le site ne soit confié à VAUBAN en 1673 pour son complet réaménagement. En 1705 le duc de MALBOROUGH venant de TREVES rencontre l'armée françaises du Maréchal de VILLARS à SIERCK. Il doit battre en retraite d'où l'origine de la chansonnette "Malbrouk s'en va-t-en guerre..."

Après le traité d'UTRECHT en 1773, la forteresse de SIERCK est a nouveau démantelée. Elle sera relevée par CORMONTAIGNE en 1733. La place est tenue par le Maréchal de BELLE-ISLE, gouverneur de la province des TROIS ÉVÊCHÉS. C'est de cette époque que date  la poudrière et le magasin à vivres. La forteresse est totalement désarmée peu avant le Révolution. Elle est vendue en 1791 comme bien de la Nation. Rachetée par l'Etat, la forteresse retrouve un usage militaire en 1814 sous le Premier Empire ; mais dès 1866, la place est définitivement abandonnée et vendue à la ville de SIERCK-LES-BAINS. Cette dénomination 'LES BAINS" évoque l’existence d'une station thermale éphémère du XIX° siècle.

Le château de SIERCK a été classé Monument Historique en 1930.

ETAT ACTUEL

Ce château-fort est en cours de restauration. Les travaux réalisés sont spectaculaires. L'ancien magasin à vivre abrite une belle collection d'"armes des XV° et XVI °siècle. L'entrée du monument est payante , compter un heure pour une visite complète. La tour du Réduit ou tour SCHALL mérite à elle seule la visite. Il ne faut pas non plus négliger les anciennes portes de la cité médiévale de SIERCK, ni ses venelles. 

ACCÈS

A SIERCK, laisser le véhicule sur l'un des parking aménagé au bord de la Moselle. gagner la vielle ville et la forteresse à pied.


VUES DU SITE



Plan du château (donné aux visiteurs pour la visite des lieux)




SIERCK-LES-BAINS ( gravure allemande du XIX° siècle, collection personnelle)





Vue générale de la ville et du château




LA VILLE MÉDIÉVALE





Le château et la porte Sainte Marie




La porte Sainte-Marie




En ville




La rue principale




Venelle




La porte Sud


LE CHÂTEAU





La tour SCHALL ou du Réduit érigée en 1673 sur ordre du duc d'ENGHIEN




La courtine Est




Courtine Sud-Ouest




Extrémité Ouest, tour de Récollets et d'artillerie
Entrée du monument




La tour d'artillerie, coté ouest




Traversée de la tour d'artillerie




Tour d'artillerie coté Ouest




Le magasin à vivres




La "salle d'armes"




Armure




L’esplanade sommitale où s'élevait le donjon




La citerne médiévale




La tour de la Redoute, la Moselle et le vignoble des côtes de Moselle




Rempart Est en chantier de restauration




La tour du réduit




Les latrines du XVIII° siècle




La passage de la citerne




La citerne




Vestige de l'enceint médiévale Nord




La tour des Récollets. Au loin, l'Allemagne et le Luxembourg




Tunnel vers le chemin de ronde Sud




Chambre de tir de la tour de la Demi-Lune




A droite accès à la tour du Réduit




Le couloir




La rampe d’accès




Dernier vestige de l'enceinte de la ville reliant le château




Dans la tour du Réduit




Le balcon d'artillerie supérieur




Chambre de tir inférieure




L'escalier de desserte des étage est aménagé dans l'épaisseur du mur




Vers le niveau inférieur...




Où se trouvaient cachot et ustensiles à raviver les mémoires défaillantes




Accès à la tour des Récollets




Chambre d'artillerie de la tour des récollets




La poudrière




Vue prise depuis la terrasse de la tour d'artillerie.
Prés du clocher, en contrebas, la tour des Sorcières

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire