mardi 11 juillet 2017

CHÂTEAU DE MANDRES AUX QUATRE TOURS

LE CHÂTEAU DE MANDRES AUX QUATRE TOURS (54):

CET IMPORTANT CHÂTEAU-FORT A ENTIÈREMENT DISPARU

SITUATION

Le château de MANDRES AUX QUATRE TOURS se trouvait sur la commune du même nomil se situait à proximité de la mairie, au fond de la rue du château à 251 mètres d'altitude. Il ne faut pas confondre ce château avec le château de MANDRES situé à MIRECOURT (88) - voir ce nom.


HISTOIRE

La seigneurie de MANDRES-EN-WOIVRE ( ancien nom) est citée en 1049. Le pape LEON IX, ancien évêque de TOUL, donne ces terres à l'abbaye de SAINT-MAUR.  Le château n'est cité qu'au XII° siècle. RENAUD 1er De MANDRES n'a pas de postérité, il cède le domaine à son neveux RENAUD II de NOVIANT en 1278. En mars 1300, la place est sous la suzeraineté de Gobert d'APREMONT, lui même devant hommage aux comtes de BAR. Le château passe à la famille de TREMBLECOURT-NOVIANT. En 1360 Jean d'APREMONT reconnaît MANDRES accordable à Adémar évêque de METZ.

Le château va alors échoir à la famille de BLÂMONT allée aux SALM. Henri de BLÂMONT reçoit la forteresse en fief de Robert De BAR en 1397. En 1428 Baudoin de FLEVILLE, abbé de GORZE assiège le château qui sera défendu par Louis de BLÂMONT. Olry de BLÂMONT, évêque de TOUL hérite du château en 1499. Il le donne au duc de Lorraine RENE II tout en s'en gardant l'usufruit. A cette époque le château est tenu par une branche issue de la famille de BLÂMONT, les sires de DENEUVRE qui occuperont la place jusqu'au XV° siècle. Les châtelains prirent le nom de seigneurs de MANDRES.  

Claude-Antoine de BASSOMPIERRE, bailli de l’évêché de METZ est le nouveau seigneur de MANDRES en 1560. En 1610, le château passe à Louis de GUISE, baron d'ANCERVILLE, puis en 1633 c'est François de MAULJEAN, colonel de cavalerie du duc CHARLES IV qui défend le château alors est assiégé par les Français. Il se rend et obtient une capitulation honorable. La seigneurie de MANDRES est réunie à l’évêché de METZ en 1680. De retour à la Lorraine qui a recouvré on indépendance, le duc LEOPOLD 1er inféode le château à Georges GELEE DU CHESNOIS en 1703. Vendue en 1711 au sieur De PARISOT DE MONTZAY, la forteresse est revendue le 27 mai 1763 à Gabriel de BOURGOGNE. Au XVIII° siècle le duc de GUISE fait raser le château féodal pour ériger une nouvelle demeure elle aussi munie de quatre tours qui sera occupée par la maison de Bourgogne jusqu'en 1875. Ce nouveau château disparaîtra ensuite...


ÉTAT ACTUEL

Si le tracé du château apparaît encore sur les photographie aériennes, il ne subsiste plus aujourd'hui que les fossés du château sur un terrain privé.

ACCÈS

On peut apercevoir une partie des fossés depuis la rue du château. 


VUES DU SITE


Vue aérienne, le site du château est entouré en rouge (Géoportail)


Le château autrefois (collection particulière)


Emplacement du château

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire