dimanche 26 novembre 2017

LES CHÂTEAUX D' ARNAVILLE

LES CHÂTEAUX D'ARNAVILLE (54):

UNE MAISON FORTE ET UN AÎTRE MÉDIÉVAL

SITUATION

La maison forte se trouvait un lieu-dit "LE CHÂTELET". L'aître entoure l'église du village sur une dénivellation comprise entre 180 et 190 mètres d'altitude.




HISTOIRE

A l'époque gallo romaine, un castellum existait au lieu-dit "LA CITADELLE".  A compter du IX° siècle, la contrée est sous la dépendance de l'abbaye de GORZE (57).

Quelques serfs sont installés autour de l'église. Une enceinte fortifiée voit peu à peu le jour pour protéger cette population. L'église sera elle-même fortifié. L'aître médiéval prendra la forme d'un fer à cheval. Une tour romane ( aujourd'hui disparue), aux murs épais de sept mètres sera élevée. L'ensemble protège des celliers, le cimetière et des habitations.


Il semble que la maison forte existe au cours du XIII° siècle. Elle est tenue par les sires de CONS puis par Olry de BASSOMPIERRE en 1281.

En 1343 Nicolas BEAUDOCHE acquiert les droits seigneuriaux d'ARNAVILLE auprès du duc RAOUL DE LORRAINE.

En 1363 ARNAVILLE est peut être la cible des pillards bretons qui écument la région. Le duc CHARLES II en guerre contre la ville de METZ ( pour ne pas changer à la tradition...) stationne ses troupes à ARNAVILLE. Le duc est prévenu par les habitants le l'arrivée des messins. Ceux-ci pennent deux otages pour se venger. Ils ne seront libéré que le 30 décembre suite à une médiation menée par le comte de SALM auprés de l'évêque de METZ.

Des bandes de coureurs soutenue par le roi de France ravagent la contrée en 1434. Leurs exactions prirent fin après la signature d'un traité à NANCY le 19 septembre 1435. Nouvelle incursion française appelée par le comte de VAUDEMONT. La vallée du Rupt de Mad est ravagées.

Un nouveau fief  est créé à l'initiative de Charles de REMONCOURT, abbé de GORZE. Il est confié à Ferry CORCOL. En 1635, les Français commandés par le maréchal DE LA FORCE assiège le château où les habitants se sont réfugiés. Vainqueurs, les français obligent les habitants à raser la maison forte qui disparaîtra entièrement.



ÉTAT ACTUEL

Il subsiste quelques vestiges de l'aître médiéval qui à compter du XIX° siècle va être progressivement démoli. Au début du XX° siècle, il restait encore une porte fortifiée qui a été détruite.

ACCÈS

Les vestiges de l'aître médiéval entourent l'église. des panneaux informatifs ont été mis en place pour guider les visiteurs.


VUES DU SITE



Localisation en rouge de l'aître médiéval


A gauche, l'ancienne porte forte aujourd'hui disparue (collection particulière)



Vue générale, la porte forte s'élevait au premier plan


La seconde porte d'accès et les contreforts


L'église


Les remparts


Une tour englobée dans une maison


ruelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire