lundi 18 février 2019

Mise à jour

La fiche du château de PETIT RINGELSTEIN a été mise à jour par le renouvellement des photographies prises en Février 2016.

vendredi 15 février 2019

CHÂTEAU DE CONDE SUR MOSELLE

LE CHÂTEAU DE CONDE SUR MOSELLE (54) :




BERCEAU DES FUTURS DUCS DE GUISE


SITUATION

Le château de CONDE-SUR-MOSELLE se trouve sur la commune de CUSTINES ( autrefois nommée CONDE SUR MOSELLE - 54), il fait face aux châteaux des RAYS et de l'AVANT-GARDE (voir ces noms), châteaux encadrant ainsi le confluant de la MEURTHE et de la MOSELLE. Ses vestiges couronnent le sommet d'une colline à 264 mètres d'altitude, au lieu-dit "LE VIEUX CHÂTEAU).


HISTOIRE

Le château a une origine messine. Il est édifié entre 1261 et 1263 par Philippe de FLORANGE, évêque de METZ (57). Il est une réponse aux menaces exercées par les comtes de BAR. En 1268, les BARROIS deviennent maîtres des lieux. A la réunion des duchés de BAR et de LORRAINE, le duc CHARLES II en fait une base d'artillerie contre les prétentions messines. Entre 1427 et 1429 le châtelain s'appelle Wautrin HAZARD. CONDE est incendié par les Bourguignons en 1467. Restauré, CHARLES le TEMERAIRE y nomme le capitaine Cola de MONTEFORTE, un condotière qui prendra fait et cause pour le duc RENE II, trahissant ainsi les bourguignons. Entre 1488 et 1493 RENE II qui tente d'annexer la ville de METZ renforce les fortifications du château. C'est dans ce contexte que la comtesse Philippe DE GUELDRE met au monde Claude de LORRAINE, fils puîné de RENE II. Claude fondera la puissante ligné des ducs de guise qui auront de l'influence à la cour de France. Il est le père de la reine d'Ecosse Marie DE LORRAINE et le grand père de Marie STUART laquelle sera successivement reine de France, épouse de FRANCOIS II puis reine d'Ecosse. Elle mourra décapitée sous le règne d'ELISABETH 1ère d'Angleterre. 




Claude de LORRAINE premier duc de GUISE


Jacques V Stuart et Marie de Lorraine


Armes de Marie de Lorraine au palais de WESTMINSTER

CONDE-SUR-MOSELLE succombera durant la guerre de Trente-ans. Il est démantelé par les français en 1636. Le château sera exploité comme carrière de pierre ; celles-ci serviront à la construction de la chartreuse de BOSSERVILLE (54). Les vestiges de la place sont inscrits sur la liste supplémentaire des Monuments Historiques.

Au début des années 2000, les vestiges sont victimes de fouilles sauvages qui seront interrompues par décision judiciaire. 



ÉTAT ACTUEL

il subsiste plusieurs bases de murailles.

ACCÈS

L'accès aux vestiges n'est pas autorisé.


VUES DU SITE




Plan de situation



Position du château ( triangle rouge)


croquis des vestiges ( trouvés sur internet)


Reconstitution


Les ruines sur une gravure ancienne (collection particulière)

mardi 12 février 2019

ERMITAGE DU VIEUX SAINT-AME

L'ERMITAGE DU VIEUX SAINT-AME (88):


LE PREMIER ABBÉ DU SAINT-MONT Y FINIRA SA VIE 


SITUATION

L'ermitage du VIEUX-SAINT-AME se trouve sur la commune de SAINT-AME (88), au pied du SAINT-MONT, en contrebas de l'abbaye du même nom à 470 mètres d'altitude. 


HISTOIRE

SAINT-AME est né en 570 à GRENOBLE (38). Il est religieux à l'abbaye de LUXEUIL et suit de la dure règle de SAINT-COLOMBAN. Il y rencontre ROMARIC. Tous deux entrent en conflit avec leur abbé. En 620 AME et ROMARIC fondent le monastère mixte d'HABEND au sommet du SAINT-MONT (voir ce nom). AME en sera le premier abbé avant de laisser sa charge à ROMARIC. 




SAINT-AME dans son ermitage

Appelé par une vie méditative, AME se retire au pied du SAINT-MONT dans une grotte proche d'un ancien oppidum gallo-romain. Il y mourra en 623.

Le site prendra le nom de VIEUX-SAINT-AME. Plusieurs chapelles vont s'y succéder avant d'y voir l'édification de l’église paroissiale et du cimetière. Mais l'accès a ce lieu éloigné du village motive le déplacement du cimetière et la construction d'une nouvelle église en 1723.

En 1850 le site est vandalisé par des enfants du village...

La chapelle actuelle est une construction de 1862. Un pèlerinage est organisé mi-septembre chaque année. 



ÉTAT ACTUEL

La chapelle est fort bien entretenue, la grotte se situe derrière cet édifice, et une fontaine sourd en contrebas.


ACCÈS

Au hameau de CELLES à SAINT-AME, suivre le sentier balisé au départ de la rue du Vieux Saint-Amé. Autre possibilité d'accès par la route menant à la carrière. Compter environ vingt minutes de marche dans les deux cas. 


VUES DU SITE



Plan de situation (étoile rouge)


La chapelle vue vers 1950 (collection particulière)


Arrivée sur les lieux


ancien cimetière


La croix


La chapelle 


Intérieur de La chapelle 


La grotte


Détail de la grotte


Niche de SAINT-AME


 La chapelle vue de la grotte


Le site serait tout à fait agréable s'il n'était pollué par la présence
de cette énorme et bruyante  carrière située juste en face de la chapelle.

mardi 5 février 2019

ABBAYE DU SAINT-MONT

L'ABBAYE DU SAINT-MONT (88) :


Aussi connue sous les noms de CASTRUM HABENDI,HABUNDI, HABEN ou encore ROMARICI MONTIS ou ROMBERG .

LIEU DE RASSEMBLEMENT DE PLUSIEURS SAINTS ET DE SAINTES 


SITUATION

L'abbaye du SAINT-MONT se trouve sur la commune de SAINT-AME à 672 mètres d'altitude au sommet de la montagne du même nom.


HISTOIRE

L'abbaye a été fondée par SAINT-ROMARIC, noble à la cour d'AUSTRASIE à METZ. Celui-ci naquit vers 573, fils de ROMULPHE, personnage important à la cour. ROMARIC occupera de hautes fonctions sous le règne de CLOTAIRE II. Se retrouvant veuf, il entre à l'abbaye de LUXEUIL (voir ce nom), converti par SAINT-AME. Les deux futurs saints vont entrer en conflit avec SAINT-EUSTAIRE abbé de LUXEUIL. Ce schisme va motiver la création de l'abbaye d'HABEND sur le cite d'un poste fortifié propriété de ROMARIC. Les deux filles de ROMARIC, ADZELTRUDE et SEBERGE rejoignirent leur père et l'abbaye devint mixte en 620. AME se retira dans un ermitage au pied de montagne. L'établissement religieux dédié à SAINT-PIERRE suivra la règle de SAINT-BENOIT. SAINT-ARNOULD, évêque de METZ viendra lui aussi finir sa vie dans un ermitage proche du monastère. ROMARIC était un familier de PEPIN  DE LANDEN, ancêtre de CHARLEMAGNE.



                                                          SAINT-ROMARIC

SAINT-ADELPHE, fils de SAINTE GERBETRUDE succédera à ROMARIC son grand-père en tant qu'abbé. Ce dernier décède 643. ADELPHE lui, meurt en 670.

En 850 l'abbaye comprend 84 religieux et religieuses. Les abbesse qui dirigèrent le couvent de femmes prirent le titre de filles de SAINT-ROMARIC, parmi elles SAINTE GERBETRUDE, SAINTE-CLAIRE et SAINTE-SABINE (deux fontaines du site portent leurs noms), SAINTE-MACTEFLEDE, MODESTE, PERPETUE et SALABERGE. En 910, suite aux invasions hongroises, l'abbaye de femmes quitte de SAINT-MONT pour s'installer dans la vallée avant de devenir la puissante abbaye de REMIREMONT - voir ce nom. 

Le 13 novembre 1051 le pape lorrain SAINT-LEON IX, évêque de TOUL constate les divers miracles accomplis par les saints du lieu. Mais toutes les cendres des intéressés avaient été mêlées dans le même tombeau et réunies dans une chasse unique. (quid des restes de SAINT-ADELPHE conservés à l'abbaye de NEUWILLERS-LES-SAVERNE -voir ce nom ). Au XIX° siècle Monseigneur CAVEROT évêque de SAINT-DIE-DES-VOSGES ordonna un tri scientifique des reliques.

Au XV° siècle l'abbaye est occupée par des chanoines. En 1406 le prieur est GUILLAUME DE LA PERCHE. En 1672, les troupes françaises envahissent la Lorraine. Les reliques de SAINTE-CLAIRE sont transférées à l'abbaye de MUNSTER (68) - voir ce nom. En 1620 l'abbaye rejoint la congrégation de SAINT-HYDULPHE et SAINT-VANNE. Plus tard, les chanoines qui semblent avoir déserté l'abbaye fondent un prieuré bâtit au lieu-dit SAINT-ROMARY. Vers 1730 ils édifient la chapelle SAINTE-CLAIRE . 

En 1790 l'abbaye ruinée est confisquée et vendue le 19 février 1819. Comme beaucoup d'autres monuments des Vosges, les démolisseurs revendeurs de pierre entrent en action et font table rase de l'ensemble des édifices.

Les vestiges de l'abbaye sont inscrits sur la liste des Monument Historiques le 25 janvier 1944 et classés le 7 juillet 1995.

ÉTAT ACTUEL

Le site de l'abbaye se présent comme une vaste esplanade sur laquelle subsiste une chapelle reconstruite à l'emplacement encore discernable de l'église abbatiale. Un sarcophage de pierre est préservé dans l'oratoire. Il reste une partie de l'enceinte, et, en contrebas, les vestiges aujourd'hui protégés de deux chapelles. Une maison, jadis résidence privée occupe une partie des lieux.

ACCÈS

Laisser le véhicule au lieu-dit SAINT-ROMARY situé au dessus de l'escadron de gendarmerie mobile de SAINT-ETIENNE-LES-REMIREMONT. suivre un sentier balise situé juste en face de la chapelle. Il vous conduira en 40 minutes sur l'emplacement de l'abbaye.


VUES DU SITE




Monastère du SAINT-MONT (collection particulière)


Le SAINT-MONT vu de SAINT-ETIENNE-LES-REMIREMONT


Entrée actuelle


Entrée du monastère


Les remparts


Emplacement de l'abbaye



Emplacement de l'abbatiale


La chapelle actuelle


Le sarcophage


Base de mur


Emplacement des bâtiments conventuels


Le puits


Esplanade Sud


L'arche reconstituée



Même lieu vu dans l'autre sens


Vestiges de chapelles protégés contre les chercheurs de trésor amateurs
(une plaie dans les vosges)

REMIREMONT vue du SAINT-MONT



Fontaine en contrebas du monastère

Ci-dessous, Chapelle Sainte-Claire à Saint-Romary




jeudi 17 janvier 2019

LE CHÂTEAU DE VALHEY

LE CHÂTEAU DE VALHEY (54):


PROPRIÉTÉ D'UNE NOBLE FAMILLE DE....PROVENCE


SITUATION

Le château de VAHLEY s'élevait sur la commune du même nom. Il occupait dans le village un emplacement que je n'ai pu identifier.


HISTOIRE

Le village de VALHEY dépendait de la prévôté d'EINVILLE AU JARD et du bailliage de NANCY. Il est érigé en 1450. La place est occupée par des membres d'une grande famille noble de PROVENCE, les PORCELETS dont la devise était " D'abord la race des dieux, puis la famille des Porcelets". Mais que fait donc une famille provençale en Lorraine?
Cette présence est liée au duc de Lorraine RENÉ 1er ( dit le roi René) à qui la Provence appartenait...

En 1571 le château d'origine est entièrement reconstruit. Le 27 août 1582 Jean DES PORCELETS DE MAILLANE naît au château de VALHEY. Il est le fils de Jean et d'Esther d'APREMONT. Sa tante Judith d'APREMONT est abbesse de l'abbaye de POUSSAY (88) ( voir ce nom). Il étudie à l'université de PONT-A-MOUSSON et va devenir camérier secret successivement auprès des papes CLEMENT VIII, LEON XI et PAUL V. Il est aussi ambassadeur du duc de Lorraine CHARLES III près du Saint-Siège. Le 26 novembre 1607 il devient évêque de TOUL et abbé de SAINT-MANSUY (voir ce nom) et de SAINT-AVOLD, abbayes qu'il rattache à la congrégation de SAINT-VANNE et SAINT-HYDULPHE. Il donne son nom au village mosellan de PORCELETTE. Il meurt le 14 septembre 1624.



Jean des PORCELETS de MAILLANE

Le château de VALHEY sera abandonné au cours de la guerre de trente ans et ne sera jamais reconstruit. Ses ruines disparaissent, utilisées comme carrière de pierre au cours du XVIII° siècle.


ÉTAT ACTUEL

Il ne subsiste aucune trace de ce château. En parcourant les rues du village, j'ai découvert une ferme qui semble avoir été fortifiée, mais rien ne prouve qu'elle ait un rapport quelconque avec le château.