samedi 23 août 2014

CHÂTEAU DE CLERMONT

LE CHÂTEAU DE CLERMONT (88) :

REPAIRE DE BRIGANDS ET LIEU DE DÉBAUCHE

Cette forteresse est aussi appelée CHAUMONT ou encore MAHERUS


SITUATION

Le château de CLERMONT s'élevait au lieu dit LA CHAISE DU ROI dans le massif de la Madeleine à 540 mètres d'altitude, commune de SAINT-DIE-DES-VOSGES.

HISTOIRE

Le château de CLERMONT a été construit au X° siècle par l'abbaye de SAINT-DIE pour y loger son voué qui deviendra prévôt du Chaumontois. Ce terme de « CHAUMONTOIS » désigne en fait la région déodatienne et dérive directement du nom original du château : CHAUMONT.

Le site est abandonné puis détruit pour une raison ignorée.

Mathieu de LORRAINE dit MAHERUS , frère du duc FERRY II, reconstruit la place en 1205. Il avait d'abord été prévôt du chapitre de SAINT-DIE, puis évêque de TOUL en 1197 mais avait été déposer de sa charge pour ses mœurs dissolues. A peine installé dans son château, celui-ci se livre au brigandage et à la débauche en compagnie de certains chanoines du chapitre de SAINT-DIE.

La réaction de THIEBAUD Ier, duc de Lorraine ne se fait pas attendre, le château est assiégé, pris et démantelé. Il ne sera jamais reconstruit.

MAHERUS est en fuite. Renaud de SELIS évêque de TOUL vient dans la région. MAHERUS lui tend un piège et le tue au lieu dit « PASSEE DU RENARD » en fait « PASSEE DE RENAUD » à LA BOURGONCE (88). Nous sommes en 1217, l'assassin quitte la région pour se réfigier au château de BILSTEIN ALSACIEN à RIQUEWIHR (68) 

THIEBAUD Ier va venger le prélat. Il rencontre MAHERUS au lieu dit LES VOIDS DE PARUPT à SAINT-MICHEL-SUR-MEURTHE (88) et occit son parent d'un coup de lance en pleine poitrine.

Une grande partie des pierre du château de CLERMONT vont servir à l'érection de la léproserie et du prieuré de LA SOLITUDE implantés dans le même massif que le château.

A la fin du XIX° siècle, le rocher de LA CHAISE DU ROI est exploité comme carrière, les derniers vestiges encore existants du château vont être engloutis...

ETAT DES LIEUX

Il ne subsiste que les trois fossés successifs placés avant l'entrée du château. En cherchant bien on peut encore déceler quelques moellons enfouis dans la végétation.
Le rocher forme un plateau entouré de profondes falaises dont les abords ne sont pas sécurisés. Si la végétation était moins dense, le site offrirait un panorama remarquable vers la ville de SAINT-DIE.

ACCÈS

Depuis la quartier des TIGES à SAINT-DIE-DES-VOSGES, suivre la route d'HERBAVILLE et emprunter à pieds suivre le sentier balisé qui vous mènera au rocher après une heure de marche en forte rampe.


Autre itinéraire ( 1h15 de marche) , monter au COL DU HAUT-JACQUES, prendre la route forestière près du monument aux Résistants et gagner la CROIX DU RENDEZ-VOUS. Laisser le véhicule et poursuivre à pied vers la FONTAINE DE LA SOLITUDE, puis continuer vers LA CHAISE DU ROI.

VUES DU SITE


Croquis du site


premier fossé


Deuxième fossé


Deuxième et troisième fossé


La chaise du roi



Plateforme sommitale


Parfois quelques rares pierres émergent du sol


La vue vers SAINT-DIE est occultée par les arbres


Extrémité du rocher


Précipice Sud-Ouest


Promontoire rocheux


falaise


Si vous voulez sauter ne vous en privez pas


Extrémité Est


Deux sculptures en rapport à d’anciens cultes solaires appelés "PAS DE L’ÂNE"


à trente minutes de marche, la fontaine dédiée à SAINTE-CLAIRE, file de SAINT ROMARIC, vestige de la léproserie de LA SOLITUDE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire