lundi 4 août 2014

CHÂTEAUX DE RAMBERVILLERS ( RAMBERVILLERS ET SOMMERHAUSEN)

LES CHÂTEAUX DE RAMBERVILLERS (88) :

DEUX CHÂTEAUX ÉPISCOPAUX



LE CHATEAU DE SOMMERHAUSEN :

Il s'agit d'une construction très ancienne limitée à une tour carrée qui s'élevait en face du château actuel qui lui est postérieur. La date de sa construction est un mystère mais son édification est certainement due à un abbé de SENONES pour le compte de l'évêque de METZ. Il dépend du château de NOSSONCOURT qui est alors la grande cité régionale ( aujourd'hui un village de quelque cent habitants)

SOMMERHAUSEN est à l'origine de la ville de RAMBERVILLERS qui voit le jour vers le X° siècle.

Le nom de "RAMBERT" apparaît au XII° siècle, l'évêque de METZ Étienne de BAR fait ériger des fortifications autour de la cité vers 1120. Un voué  placé sous l'autorité de l'abbé de SENONES est nommé. Il occupe SOMMERHAUSEN.

L'histoire du SOMMERHAUSEN se perd dans celle du nouveau château. Les deux forteresses ont-elles cohabité ou la plus ancienne a-t-elle servit de carrière à la récente, nul ne le sait.

Un prieuré est fondée dans la cité. Celui-ci entre en conflit avec l'abbé de SENONES dès 1168, puis à nouveau en 1192 au sujet des dîmes. Le prieuré en réclame le produit qui est destiné à l’abbé de SENONES. L'évêque organisera un arbitrage en 1222 qui sera favorable à l'abbaye.

LE CHÂTEAU DE RAMBERVILLERS :

L'évêque de METZ Jacques de LORRAINE décide en 1365 d'agrandir la ville et ordonne la construction de nouvelles fortifications fortes de 24 tours, ainsi que d'un nouveau château . Ce château sera confié à une famille qui prendra le nom de RAMBERVILLERS. En 1432, il est adapté à l'artillerie.

Un différend va éclater avec la ville d’ ÉPINAL au sujet d'un vol de douze têtes de bétail en pâturage sur la commune de PADOUX (88). Il s'agissait de 12 veaux que les Rambuvetais réclameront à la ville d' ÉPINAL. Celle-ci restituera douze têtes de veau coupées. De là est parti la fameuse recette de la tête de veau dont la ville de RAMBERVILLERS est la capitale. Aucun document ne rapporte cette histoire dans laquelle il faut sans doute incorporer une bonne part de légende...

La ville et le château sont incendiés en 1557 par l'armée impériale.

Relevé, la château est rasé durant de la guerre de Trente-Ans. Il ne sera pas relevé car il devenu inutile du fait du rattachement de la cité au duché de Lorraine.

La ruine va servir de carrière de pierre...

Les vestiges sont classés Monument Historique.

ÉTAT ACTUEL

Il ne subsiste du château que la moitié de la porte forte sur laquelle on peut voir la rainure guidant la herse. Cette tour abrite un transformateur électrique !

De l'enceinte de la ville subsistent trois tours dont la tour ANGLEMEIN ( se visite sur rendez-vous) et la tour HATON dite aussi tour ALEXANDRE.

ACCÈS


Les vestiges du château sont situés rue du château. La tour HATTON s'élève à proximité. La tour ANGELMEIN se trouve à l'arrière d'une maison sur la route de SAINT-DIE, c'est une propriété privée.




VUES DU SITE


Vestiges du château de RAMBERVILLERS


A l’extrême droite l'on voit la rainure de la herse


LA VILLE FORTIFIÉE







La tour HATTON



La tour ANGLEMEIN
(Toutes deux propriétés privées.)



Les vestiges des fortifications subsistent en bordure
de la rivière LA MORTAGNE, à l'Est de la ville.


Les remparts font partie intégrante des constructions modernes


Ici prés de  "La maison du Peuple"


Détail

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire