samedi 6 septembre 2014

CHÂTEAU DE SCHIRMECK

LE CHÂTEAU DE SCHIRMECK (67) :

UNE RECONSTRUCTION DÉSASTREUSE

L'enfer est truffé de bonnes intentions

Voici bien une citation qui sied à merveille au malheureux château de SCHIRMECK, victime d'une « reconstruction » mêlant le grand n'importe quoi à la fantaisie la plus totale...

Déjà, au XIX° siècle on affuble le monument d'une statue votive qui n'a rien à y faire, mais plus récemment, au XX° siècle, l'on s'adonne à la complète destruction des ruines pour ériger l'actuelle édifice.

Un beau gâchis en vérité, mieux vaut restaurer des murs croulants mais authentiques que de ce livrer à pareille opération, qui non seulement a fait disparaître les vestiges historiques, mais affiche un résultat ridicule, rendant le monument absolument sans intérêt pour l'amateur !

SITUATION

Le château de SCHIRMECK domine la ville du même nom à 370 mètres d'altitude.

HISTOIRE

Le château voit le jour à la fin du XIII° siècle par la volonté de l'évêque de STRASBOURG. Son rôle est de s'assurer de la frontière entre l'Alsace et le comté de SALM. Un péage y est perçu dès 1350. Finalement la ville et le château, ainsi que tout un territoire correspondant approximativement à celui qui était autrefois intégré au département des Vosges, hors principauté de SALM-SALM a été annexé par l'Allemagne en 1871, est vendu au comte Jean III de SALM le 26 novembre 1366.

En 1518, SCHIRMECK est restitué à l’évêché strasbourgeois, bailliage de MOLSHEIM. Cependant la région demeurera francophone. Un bailli demeure au château. 

La guerre de Trente-Ans éclate, les Suédois s’emparèrent du château en 1633. Il est démantelé.

En 1705, les français envisagent une reconstruction de la place qui ne se fera pas. La ruine devient une carrière de pierres, une partie de l'église de SCHIRMECK a été édifiée avec les matériaux venant du château.

En 1969, une décision municipale entraîne le massacre des vestiges et la construction du pseudo château transformé en musée. Ce dernier va d’ailleurs bientôt quitter les lieux.

ETAT DES LIEUX

Seul le mur Sud du donjon recèle encore une partie du mur du XIII° siècle. Tout le reste, sauf les soubassements est construit avec de ridicules petites pierres. Les remparts affichent des créneaux et des meurtrières on ne peut plus fantaisistes. Une statue de vierge trône au cente de la cour intérieure.
Une poivrière surmontant l'une des portes d'accès, dont le nombre est trop important, est en béton armé !

ACCÈS

A SCHIRMECK, suivre la direction du centre de secours. Laisser le véhicule sur le parking et se diriger à pieds vers la foret. Un sentier balisé escarpé mène à l'édifice en 10 minutes.

VUES DU SITE


Croquis du site



Reconstitution ( collection personnelle)




Les ruines avant le massacre (collection particulière)




aspect actuel




Arrivée au monument




le faux donjon




La façade entre les contreforts est constituée en partie d'un mur d'origine




Les courtines Est




Bastion Nord-Ouest




porte cochère




Le pont volant quant à lui a bien existé




vue générale Sud




les jolis créneaux...




Vue intérieure




La vierge




Des meurtrières de carnaval




sans commentaire...




Schirmeck vue du château




panorama vers la Principauté de SALM-SALM et le DONON son point culminant



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire