mercredi 24 septembre 2014

CHÂTEAU DE L'ÎLE (Domrémy)

LE CHÂTEAU DE L'ÎLE (88) :


DEMEURE DE LA FAMILLE D'ARC


SITUATION

Le château de l'Île était construit sur la commune de DOMREMY-LA-PUCELLE (88).

Une controverse existe sur l'emplacement de cette forteresse pour laquelle on a détecté trois emplacements possibles :



Plan approximatif et ancien du château de l’île 


Lieu-dit NOTROPE, le château aurait été bâtit sur une île de la Meuse, d'où son nom. Cependant, cette situation placerait le château en Lorraine, ce qui est peu probable car l'on n'y a jamais trouvé traces de construction.




La Meuse à DOMREMY, à droite, l'île de NAUTROPPE


Les deux autres sites sont situés sur l'autre rive du fleuve, donc en terre Française.

Un second emplacement situe la fortresse au lieu-dit LE CHÊNOIS où les vestiges d'un bâtiment médiéval quadrangulaire de 190 m2 existent.




Vestiges du CHENOIS 


Enfin, un troisième site se trouvant sur la hauteur entre DOMREMY et GREUX pourrait avoir accueilli ce château. Là, subsistent des traces de constructions rectangulaires d'une surface approximative de 33 ares.






Les trois localisations possibles du château


HISTOIRE

Il ne faut pas se fier au nom d'Île dans le sens d'une terre entourée d'eau. Pour exemple, on trouve à MONTBRAS (55), un autre château médiéval dénommé lui aussi château de l'Île alors qu'il est édifié au sommet d'une colline.

Le CHÂTEAU DE L'ÎLE voit le jour au milieu du XII° siècle. Il fait partie d'une série de forteresse établies pour garder la frontière avec la Lorraine qui est matérialisée par la Meuse. Il complète les défenses fournies par les châteaux de BOURLEMONT (88) et de RORHEY(88).

La famille de DOMREMY occupe la place, elle est citée en 1157. En 1255 le château est passé à la famille de BOURLEMONT. En 1335 Jean de BOURLEMONT, vassal du Duc de BAR y tient sa résidence.

Jeanne d' ARC naît à DOMREMY en 6 janvier 1412. La guerre de Cent-Ans fait rage, le pays est constamment dévasté par les troupes bourguignonnes qui longent la frontière Lorraine pour gagner la Flandre. Jean d'ARC père de Jeanne loue le château de l' Île au sire de BOURLEMONT dès 1420 et y habite avec sa famille ( le contrat de location existe toujours). Le château sera détruit vers 1425 par les Bourguignons à la solde des Anglais.


En 1488, Le château est à nouveau habité. Il est détruit par les mercenaires protestants du duc de BOUILLON en 1587 et ne sera plus jamais reconstruit.

La ruine va disparaître, exploitée comme carrière de pierres.

Mais a-t-elle réellement disparue ?





La Lorraine commençait de l'autre côté de la Meuse



LA FAMILLE D'ARC

Jacques d' ARC, père de Jeanne est né vers 1375 à CEFFONDS (52) - Duché de BAR.
Il tire son nom du village d'ARC-EN-BARROIS (55),



Ysabelot ROMEE, sa mère est née à VOUTHON-HAUT (55) – village proche de DOMREMY dépendant comme ce dernier de la CHAMPAGNE.





Le monument à Isabelle ROMEE à VOUTHON-HAUT (55)


Le couple aura cinq enfants : trois fils JACQUEMIN, JEAN et PIERRE et deux filles CATHERINE et JEANNETE notre Jeanne).

La tradition populaire voudrait que JEANNE D'ARC soit née dans une misérable famille de paysans lorrains...

En fait, à cette époque DOMREMY n'est pas en Lorraine, mais dans les MARCHES DE LORRAINE, une terre française. Les D'ARC sont des laboureurs (paysans aisés) et leur demeure est loin d'être une masure. JACQUES D'ARC est même un notable local qui a le rang de procureur, soit le troisième rang parmi les notables du village. Dès 1427, c'est à ce titre qu'il a des relations avec le capitaine de VAUCOULEURS. Jeanne d' ARC n'était donc pas une inconnue pour Robert de BEAUDRICOURT.

De plus Jean D'ARC est locataire de notre château...

En 1428, toute la population de DOMREMY va se réfugier en Lorraine à NEUFCHATEAU pour échapper aux exactions bourguignonnes. Le refuge constitué par le château de l'île qui a été détruit n'existe plus.



Armes de Jeanne D'ARC

En 1429, Jeanne qui se trouve à VAUCOULEURS va aller rencontrer le duc de Lorraine CHARLES II à NANCY à la demande de ce dernier. Elle y voit le « dauphin » de Lorraine RENÉ d'ANJOU, le futur ROI RENÉ. CHARLES II âgé espérait obtenir une guérison miraculeuse de sa rencontre avec la « PUCELLE », mais il ne se passa rien. Pour ce voyage, Jeanne a obtenu un sauf conduit afin de pouvoir voyager en « terre étrangère ».

Jeanne aurait demandé à CHARLES II d'être escortée par René d'ANJOU pour la conduire en France. RENÉ D'ANJOU marié à Isabelle de Lorraine aurait alors supplié Jeanne de lui donner un fils... (cf au pays de Jeanne par BOUREULLE).

La suite de l'épopée est connue de tous, ORLÉANS, PATAY, REIMS, PARIS, COMPIÈGNE, LE CROTOY, SAINT-VALERY-SUR-SOMME et ROUEN le procès et le bûcher...

Le 30 mai 1431 Jeanne d'ARC est brûlée à ROUEN. Sa famille sera anoblie en décembre 1429 par Charles VII .




Seul "portrait" connu de la Pucelle




Signature de Jeanne d'Arc

Jeanne D'ARC après des siècles d'oubli est historiquement ressuscitée au XIX° siècle pour devenir une héroïne nationale. Fait extraordinaire, l’Église qui après l'avoir condamnée pour hérésie et relapse, la réhabilite à l'initiative de sa mère Isabelle Romée dès le 7 juillet 1456.

Il faudra attendre le 18 avril 1909 pour voir notre Pucelle béatifiée et le 16 mai 1920 pour qu'elle soit canonisée. 

Elle va officiellement devenir l'une des trois saintes patronnes de la France et la patronne du département des Vosges.



DOMREMY-LA-PUCELLE aujourd'hui :




Dès 1820 le roi de France Louis XVIII finance un monument en l'honneur de notre héroïne, une fontaine classique qui s'élève toujours devant la maison natale.

Le conseil général des Vosges va acheter le 20 juillet 1818 la maison natale de Jeanne à un gendarme, Monsieur Nicolas Gérardin pour la somme de 2500 francs . Aujourd'hui, c'est le monument le plus visité du département. La visite autrefois gratuite est couplée depuis peu à un centre d'étude johannique dont la visite m'a laissée sur ma faim. Jouxtant cette maison il y a l'église qui présente encore les fonts baptismaux où Jeannette reçu le baptême. Il ne faut pas dédaigner la basilique nationale du BOIS CHENU et la fontaine ( en contrebas du carmel) où Jeanne entendait ses voix près de l'arbre aux fées...




Maison natale de Jeanne d'Arc




L'église de DOMREMY




La basilique du BOIS CHENU ( le curé déménage !)




La fontaine près de "l'arbre aux fées"




   Statue de la Vierge de l'ermitage de BERMONT devant laquelle Jeanne aimait venir prier. L'ermitage  situé à GREUX (88) est aujourd'hui une propriété privée.




On ne compte pas les personnalités qui sont venues se recueillir dans cette basilique




Jeanne aux fers




Montons à la basilique




La nef et le cœur




demi-tour




Au mur, les fresques de Lionel ROYER, ici, la bataille de PATAY




Transept droit, dernière communion de Jeanne




Rouen, sur la place du marché




Rouen le lieu du supplice aujourd'hui




2 commentaires:

  1. intéressant ! c'est vrai que confirmer son emplacement, avec des fouilles pourrait avoir un intérêt historique évident. http://www.montjoye.net/jeanne-darc

    RépondreSupprimer
  2. Pour retrouver le site exact du château de l'Isle, il suffit de visiter notre site des "Secrets de Jeanne".
    http://jeannedomremy.fr/S_DomremyChinon/chateau_de_lisle.htm
    Bonne lecture!

    RépondreSupprimer