dimanche 10 septembre 2017

CATHEDRALE DE VERDUN

LA CATHÉDRALE DE VERDUN (55):

LA PLUS ANCIENNE CATHÉDRALE DE LORRAINE VOIRE DE FRANCE

SITUATION

La cathédrale de VERDUN domine la ville au sommet d'une colline à environ 230 mètres d'altitude. Cet édifice présente la spécificité d'avoir possédé deux chœurs, l"un de chaque côté de la nef, une disposition qui me semble unique en France.  

HISTOIRE

Vers l'an 346 SAINT-SAINTIN fondu sur la colline qui accueillera plus tard l'abbaye de SAINT-VANNE, aujourd'hui disparue, la première cathédrale de VERDUN. SAINTIN devient le premier évêque verdunois. Après les grandes invasions barbares, l'évêque PULCHROME transfère la cathédrale à l'abri des fortifications romaines, sur son emplacement actuel et dédie le nouvel édifice à la Vierge Marie.

La cathédrale actuelle voit le jour au X)siècle sous l'impulsion de l'évêque HAYMON. La construction dure de 990 à 1024. L'édifice aura la particularité de posséder quatre clochers.



C'est un édifice roman possédant une nef, deux transepts qui sera victime d'un important incendie dès 1047. Les évêques RICHARD 1er et THIERRY vont relever l'église et y ajouter le portail dit de l'Officialité au nord-ouest de l'édifice. Au XII° siècle le duc RENAUD DE BAR est en conflit avec l'évêque. La cathédrale est endommagée par ces événements. Elle sera restaurée sous l'évêque Adalbéron DE CHINY. Un second chœur coté ouest et le portail dit "Des Lions" sont élevés entre 1136 et 1160 sous la direction de l'architecte GARIN. Les travaux terminés, la cathédrale est consacrée le 11 novembre 1147 par le pape EUGENE III en personne en présence de dix huit cardinaux. L'évêque de VERDUN Jacques Pantaléon DE TROYES (1252 - 1255) sera élu pape sous le nom d'URBAIN IV.




Principauté épiscopale de VERDUN

L'évêque de VERDUN est le maître d'une principauté épiscopale dont le territoire s'étant principalement sur le nord de l'actuel département de la Meuse. Il possède aussi une enclave en Lorraine à DIEULOURD (54) - voir ce nom.

L'architecte Pierre PERRAT va, au XIV° siècle modifier l'aspect du monument en y adaptant l'architecture gothique flamboyante, en créant des chapelles latérales et en coiffant les tours clocher de flèches aujourd'hui disparues. des fresques et de grands vitraux sont aussi réalisés. La construction des chapelles se poursuivra au XV° et XVI° siècle. Un cloître gothique flamboyant est édifié entre 1509 et 1517. Il présente un développement de 87 mètres. 

Le 15 janvier 1552 le traité de CHAMBORD donne au roi HENRI II au titre de vicaire d'empire les territoires détenus en propre par les évêchés de MATE, TOUL et VERDUN. Ces territoires sans unité réelle constitueront la nouvelle province française DES TROIS ÉVÊCHÉS.




La province des Trois Évêchés

 Le 2 avril 1755 la cathédrale est frappée par la foudre et un gigantesque incendie ravage l'édifice. La reconstruction sera dirigée par l'évêque Aymar-Chrétien-François DE NICOLAÏ et le chanoine Chaligny DE PLAINE. Un édifice baroque voit le jour avec des décoration de style rocaille. deux des quatre clochers ne seront pas relevés. La crypte est comblée, le portail "Des Lions" est muré et un baldaquin analogue à celui de SAINT-PIERRE DE ROME est édifié au dessus de l'autel oriental. 

En 1724, l'évêque Charles-François d'HALLENCOURT décide d le construction d'un palais épiscopal. Les travaux seront dirigés par l'architecte du roi LOUIS XV pierre COTTE, puis par son fils Jules-robert. Le roi en personne séjournera dans l'édifice. Quand la Révolution éclate, les travaux ne sont pas terminés. En 1801 l'évêché de VERDUN est supprimé et rattaché à celui de NANCY-TOUL. Le palais devient une caserne jusqu'en 1823 lorsque l'évêché est rétabli.

La bataille de VERDUN en 1916 va causer d'importants dommages à la cathédrale qui sert de poste d'observation à l'armée française. Le palais épiscopal devient un hôpital militaire. L'édifice est une cible pour l'artillerie allemande. La toiture disparaîtra et l’intérieur de l'église sera recouverte d'un mètre de gravas. Après le conflit la restauration menée permettra de redonner accès à la crypte et de dégager le portail "Des Lions". L'orgue sera restauré par le facteur JAQUOT-LAVIGNE de RAMBERVILLERS (88). La sécheresse de 1976 sera fatale à l'orgue historique. de nouveaux tuyaux sont installés sur le buffet d'origine.

La cathédrale rendue au culte sera consacrée par monseigneur Angelo CONCALLI, futur pape JEAN XIII. Le 8 septembre 1947 la cathédrale est élevée à la dignité de basilique mineure à l'occasion du neuvième centenaire de la création de l'évêché. Entre les années 2000 et 2014, le siège épiscopal est tenu par monseigneur François MAUPU parrain de l'actrice Sophie MARCEAU.



Monseigneur François MAUPU 

La cathédrale renferme quarante trois objets inscrits ou classés monuments Historique. L'église quant à elle est classée le 30 octobre 1906, le cloître l'est le 13 juillet 1907. L'imposant palais épiscopal est classé le 25 mars 1920. il est restauré entre 1926 et 1935.  En 1993 l'évêque Marcel HERRIOT accepte la transformation du palais en CENTRE MONDIAL DE LA PAIX en 1993. Cette structure reçoit désormais plusieurs dizaines de milliers de visiteurs par an.

ÉTAT ACTUEL

La cathédrale, sa crypte et son cloître méritent une visite. Le palais épiscopal propose des expositions temporaires sur divers thèmes.

ACCÈS

Situé au centre de la vieille ville l'accès aux édifices est compliqué en véhicule. Il est conseiller de laisser la voiture à proximité de l'ancienne entrée militaire de la citadelle non loin de la porte médiévale de CHATEL (vaste parking) et de gagner l'ensemble à pieds. 


VUES DU SITE



Plan de la cathédrale (collection particulière)


La cathédrale et la ville autrefois (collection particulière)


Cathédrale et palais épiscopal (collection particulière)


Dégâts du premier conflit mondial


Les clochers vus de la cour du palais épiscopal


Vue générale


Coté Nord et portail des lions


Les clochers vus du cloître


Coté Sud



Transept et cloître


Croisées d'ogive dans le cloître




Déambulation dans le cloître


Le cloître gothique


La nef


Le dais et l'autel occidental


L'autel oriental et le buffet d'orgue


Les deux autels face à face


Les stalles


Vers la crypte




La crypte


Entrée du palais épiscopal


La palais épiscopal


Un escalier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire