dimanche 8 juillet 2018

ABBAYE D'EBERSMUNSTER

L'ABBAYE D'EBERSMUNSTER (67):

CHEF D’ŒUVRE DU BAROQUE


SITUATION

L'abbaye d'EBERSMUNSTER se trouve sur la commune du même nom, au centre du village, à 164 mètres d'altitude. 


HISTOIRE

La fondation de l'abbaye d'EBERSMUNSTER remonte à la fin du VII° siècle. SAINT-DEODAT ( SAINT-DIE), est un moine irlandais évêque de NEVERS qui se lie d'amitié avec les seigneurs alsaciens HUNON et HUNA - voir château de HUNAWIHR. Vers 675, DEODAT va fonder l'abbaye d'EBERSMUNSTER et y imposer la règle de SAINT-COLOMBAN - voir abbaye de LUXEUIL. Dès 669, il avait créé l'abbaye des JOINTURES devenue aujourd'hui la cathèdrale de SAINT-DIE-DES-VOSGES - Voir châteaux de SAINT-DIE. Le seigneur HUNON et son épouse sont des favoris du fils du maire du palais de NEUSTRIE, nommé ETICHON ou ALARIC qui sera comte d'Alsace et père de SAINTE-ODILE. Le couple HUNON - HUNA aura un fils qui sera prénommé DIEUDONNE en l'honneur de SAINT-DEODAT. Ce fils deviendra religieux et mourra à l'abbaye d'EBERSMUNSTER. HUNA sera canonisée sous le nom de Sainte HUNE. A sa mort, ses biens seront partagés entre l' abbaye des JOINTURES et celle d'EBERSMUNSTER.



SAINT-DEODAT

L'abbaye reçu les reliques de SAINT-DEODAT à la mort de celui-ci le 19 juin 679 aux JOINTURES. Au VIII° siècle, l'église abbatiale est consacrée par SAINT-PIRMIN. En 817 l'empereur Louis 1er Le Pieux y impose la règle de SAINT-BENOIT et en 818 le monastère est élevé au rang d'abbaye impériale. Au IX° siècle EBERSMUNSTER est placée sous l'autorité de l'évêque de STRASBOURG. En 1049 le pape SAINT-LEON IX, ancien évêque de TOUL y aurait consacré une chapelle dédiée à SAINT-MAURICE, édifice rasé en 1813.

Une abbatiale romane est érigée en 1112 et consacrée en 1155. Cet édifice sera ensuite modifié par des éléments architecturaux gothiques. L'église deviendra l'objet d'un pèlerinage très populaire en l'honneur de SAINT-NICOLAS. La localité qui s'est constituée autour de l'abbaye est élevée au rang de ville en 1331 par l'évêque de STRASBOURG Berthold DE BUCKECK. 

En 1525, la guerre des Rustauds fait rage. Les paysans révoltés pillent l'abbaye, dispersent les reliques de SAINTE-HUNE. Puis en 1549 ce sont les habitants de HUNAWIHR, convertis au protestantisme qui ravagent les lieux.

Au XVII° siècle (1607) l'abbaye relève de la congrégation de BURSFELDE implantée à HANOVRE (D). En 1624 elle dépend à nouveau de STRASBOURG. La guerre de Trente-Ans survient et en 1632 le monastère est incendié par les Suédois du maréchal Gustav HORN. Les moines se réfugient à SELESTAT. Il resteront dans cette ville jusqu'en 1648, date du traité de WESTPHALIE par lequel l'Alsace devient française. Pour remplacer l'abbatiale en ruines une nouvelle église est érigée en 1712. De style baroque, elle est due à l'architecte autrichien Peter THUMB. La foudre frappe cette église en 1717. Elle sera relevée entre 1720 et 1726. En 1791, il restait vingts moines lorsque les communautés religieuses furent abolies. L'abbaye sera vendue en 1792  et sa bibliothèque qui possédait 9025 ouvrage sera pillée. La majorité des ouvrages seront brûlés, le reste sera transporté à STRASBOURG. 

Heureusement, l'abbaye sortira intacte de la période révolutionnaire. L’abbatiale deviendra église paroissiale et les bâtiments annexes sont aujourd'hui une institution privée. 

L'abbatiale est classée Monument Historique en 1898 par les autorités allemandes. 


ÉTAT ACTUEL

L'abbatiale constitue le seul exemple d'architecture baroque autrichien de l'est de la France. L'église est dans un état remarquable. Le reste de l'abbaye qui est privé n'est pas ouvert aux visiteurs.

ACCÈS

L'église se trouve au centre du village.


VUES DU SITE



Vue arrière de l'abbatiale


La façade


Entrée de l'abbaye


Les bâtiments abbatiaux


Maquette de l'abbaye exposée dans l'église


Le choeur


Coté intérieur Sud


Les orgues


La chaire



L'autel



Les stalles




SAINT-DEODAT et SAINTE HUNE


Au centre SAINT-HYDULPHE, fondateur de
 l'abbaye de MOYENMOUTIER (88) .




Détail du plafond de l'église

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire