mardi 15 juillet 2014

CHÂTEAU DE FONTENOY

LE CHÂTEAU DE FONTENOY (88) :


FORTERESSE DE LA VÔGE

SITUATION

Le château de FONTENOY est situé sur la commune FONTENOY-LE-CHATEAU (88), il surplombe la vallée du CÔNEY et le CANAL DES VOSGES à environ 300 mètres d'altitude. Construit dans la VÔGE qui est la partie centrale du département des Vosges, entre la montagne et la plaine. A FONTENOY nous sommes dans les monts FAUCILLES, derniers contreforts du MORVAN. Ces collines culminent à 501 mètres d'altitude au MONT DES FOURCHES. C'est un massif qui n'a donc rien à voir avec celui des Vosges il détermine la ligne de partage des eaux « Mer du Nord / Méditerranée » et voit y naître la Saône.

Le château de FONTENOY fait partie des grands châteaux du département des Vosges avec CHATEL, ÉPINAL et BAUFREMONT.

HISTOIRE

La construction du château remonte au X° siècle. L'évêque de GAUZELIN 1er TOUL y possède une puissante tour au titre de franc-alleu. En 1019 apparaît la famille de FONTENOY-EN-VOSGES. En 1287 Ferry de FONTENOY est homme lige des comtes de BLÂMONT. A cette époque le bourg de FONTENOY s'entoure de fortifications dont la tour des Lombards en est le principal vestige actuel. En 1360, par mariage, le château devient bourguignon et passe aux mains des NEUCHATEL. Vers 1450, le château est adapté à l'usage de l'artillerie. Après la défaite de CHARLES LE TÉMÉRAIRE le château redevient lorrain et passe aux DOMPMARTIN, puis échoit par mariage au Rhingrave Jean-Philippe de SALM, puis à la famille de CROY-HAVRE en 1596 descendante des rois de HONGRIE.

En 1635 le château est une caserne pour l'armée lorraine. TURENNE et SAXE-WEIMAR le font bombarder et raser. Les soudards à leur solde commettent diverses cruautés envers les bourgeois de FONTENOY. En 1637, la population était quasiment anéantie. La cité de FONTENOY ne va revivre qu'au début du XVIII° siècle, mais le château ne se relèvera pas.

La ruine servira de carrière de pierre et sera laissée en état de complet abandon jusque dans les années 1970. A partir de 1978 il connaît une renaissance. Des travaux de restauration s'y poursuivent et des fêtes médiévales y sont organisées.

La ruine n'est pas classée au titre des Monuments historiques, seule la tour des Lombards dans le village a fait l'objet d'un classement depuis le 23 décembre 1981.

ETAT ACTUEL

Les ruines du château sont importantes et les vestiges débordent largement de la partie aménagée à la visite. Plusieurs vestiges apparaissent dans des propriétés voisines et même le cimetière communal se trouve dans l'emprise du château. Le donjon est actuellement en chantier de consolidation. Un jardin médiéval a été aménagé dans les terrasses du château.

ACCÈS



Laisser la voiture sur la place du marché. Deux ruelles, dont une est bordée d'un escalier pour faciliter son ascension rejoignent le château en quelques minutes.  


VUES DU SITE


Croquis des ruines





Le château vu du village





















Les deux chemins d'accès au château



Murailles et cimetière, partie intégrante des ruines



Autre vestige proche du cimetière



Certaines parties des ruines sont situées sur des parcelles privées



comme ici, les restes de la porte forte



Le mur d'artillerie, reste des logis médiévaux



Vue arrière du donjon



Le donjon



Logis médiéval



La basse cour vue de la haute cour



Le corps de garde depuis la porte de la ville



Le mur de soutènement de la haute cour



vestiges du palais renaissance



Près de la chapelle



Vue des parties hautes depuis la basse-cour



le chemin de ronde



Les remparts




Vues générale



Le jardin médiéval

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire