lundi 6 octobre 2014

CHÂTEAU DE NEUFCHATEAU

LE CHÂTEAU DE NEUFCHATEAU (88) :


DEMEURE DU DEUXIÈME DUC DE LORRAINE



SITUATION

Le château de NEUFCHATEAU se trouve sur la commune de NEUFCHATEAU (88) au cœur de la vielle ville. Ses vestiges entourent l'étonnante église SAINT-NICOLAS qui est un ensemble de deux lieux de culte superposés. Il serait impropre de donner à l'église inférieure le nom de crypte, tant elle est importante. Cet édifice remarquable est malheureusement fermée en dehors des offices afin d'éviter vols et vandalisme...

HISTOIRE

Le premier duc de LORRAINE Gérard dit d'ALSACE demeure au château de CHATENOIS (88). L’aîné THIERRY II, THIERRY Ier étant le roi mérovingien du royaume de METZ, va ériger en 1094 un  nouveau château ( novum castrum) sur une butte dominant le confluant du Mouzon et de la Meuse. THIERRY épouse en première noce Hedwige de FORMACH, puis en seconde noce Gertrude de FLANDRE, fille de ROBERT le FRISON. De cette union descendront les comtes de FLANDRE. En 1070, il succède à GERARD en tant que duc de Lorraine. Son frère GERARD fondera la maison de VAUDEMONT.

En même temps que le château, l'église SAINT-NICOLAS sort de terre dans l'enceinte de la forteresse. En 1344 le duc RAOUL le VAILLANT fait édifier une chapelle dans le château. Sous le règne du duc JEAN Ier un conflit oppose celui-ci aux bourgeois néocastriens qui lui reproche l'ouverture d'une poterne lui permettant de sortir de la forteresse sans passer par les portes de la ville. De son côté le duc reproche aux bourgeois d'avoir encerclé son château par leur fortifications sans son accord. Finalement un accord est trouvé en 1389 et un pont levis enjambant les fossés de la ville est construit.

Depuis longtemps la discorde règne entre les ducs de Lorraine et les VAUDEMONT vassaux du duc de BAR et des Bourguignons. Le 2 juillet 1431 , la bataille de BULGNEVILLE (88) se solde par la défaite du duc RENE II qui est fait prisonnier contre rançon. PHILIPPE LE BON duc de bourgogne réclame comme rançon plusieurs places lorraines dont NEUFCHATEAU qui sera occupée par les bourguignons jusqu'en 1446, date ou des travaux de modernisation seront effectués. En 1475 les bourgeois accueillent CHARLES LE TEMERAIRE, mais après sa défaite devant NANCY, ils sont contraints de revenir dans le giron Lorrain. En 1603, la place est tenue par un capitaine. Dès 1631, le château est pris par les Français. Il se compose à l'époque d'un donjon et de cinq grosses tour qui sont démantelées par CONDE. CHARLES IV de Lorraine récupère la place en 1641, mais la riposte française est immédiate, la ville est livrée au pillage sous les ordre du gouverneur français de la place de LA MOTHE enlevée aux Lorrains en 1644. Le comte de LIGNIVILLE reprend le château le 6 septembre 1650. La forteresse est assiégée, elle se rend au bout de huit jours. En 1670 LOUIS XIV occupe la Lorraine. Il ordonne en 1671 au Maréchal de CREQUI la destruction de la forteresse et des fortifications de la cité. En 1686 il est envisagé de créer une prison dans les parties subsistantes. En 1715, les derniers édifices du château sont rasés et en 1725 le terrain est nivelé et vendu à des particuliers pour la construction de maisons.


ETAT ACTUEL


Il ne subsiste que des restes de l'enceinte soutenant un parc à proximité de l'église SAINT-NICOLAS. Seule une visite extérieure est autorisée.


ACCÈS



En venant d'EPINAL, emprunter la rue de PFAFFENHOFFEN et poursuivre jusqu'à une place ovale servant de parking. Vous êtes à proximité des restes du château.



VUES DU SITE



Rempart dans la vieille ville




L'entrée du parc interdit à la visite




La rue des remparts




Les deux cœurs superposés de l'église Saint-Nicolas




Vue rapprochée des cœurs




Le clocher de l'église




Les contreforts




Le grand escalier




Rempart Est




Vue générale




Les lices




Les enceintes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire