dimanche 14 juin 2015

LES CHÂTEAUX DE BULGNÉVILLE: CHÂTEAU DE LA TOUR GEANT et BULGNEVILLE

LES CHÂTEAUX DE BULGNÉVILLE (88):

La commune de BULGNEVILLE possèdait deux châteaux. Le premier d'origine très ancienne a entièrement disparu. Le second plus récent est toujours habité.


CHÂTEAU DE LA TOUR-GÉANT:

Né sans doute à l'époque mérovingienne, il s'élevait entre les actuelles communes de BULGNEVILLE et SAULXURES-LES-BULGNEVILLE. Ses vestiges étaient encore visibles au XVIII° siècle. C'est une possession de la famille de BAUFREMONT qui passera au XIV° siècle aux DU CHÂTELET. L'on ignore la date et les circonstances de sa destruction. C'est au pied de ce château que va se dérouler la fameuse bataille de BULGNEVILLE.


LA BATAILLE DE BULGNÉVILLE :



Situation du champ de bataille


Le duc de Lorraine CHARLES II meurt le 25 janvier 1431 en laissant comme unique héritière une fille qui va monter sur le trône sous le nom d' ISABELLE Ière. Antoine de VAUDEMONT, cousin de la duchesse n'accepte pas cette succession. Le père d'ANTOINE, FERRY est mort à AZINCOURT. Malgré ça, il se met au service du roi d'Angleterre...





Isabelle Ière, duchesse de Lorraine



Armes du roi René

Depuis 1420, Isabelle de Lorraine qui est l'épouse de René Ier d'ANJOU va abdiquer au profit de son mari qui deviendra René Ier de Lorraine dit Le roi René. C'en est trop pour les VAUDEMONT qui sont obligés de rendre l'hommage à l'angevin. Antoine de VAUDEMONT s'allie au duc de Bourgogne et engage une guerre contre son cousin. René Ier est l'allié du roi de France CHARLES VII qui charge Arnaud-Guilhelm de BARBAZAN du commandement des troupes françaises.



Gisant d'Arnaud-Guilhelm
de BARBAZAN

Antoine de VAUDEMONT rassemble 9 000 hommes placés sous le commandement du maréchal bourguignon Antoine de TOULONGEON. Côté Lorrain et Français, on aligne 10500 hommes. Le 2 juillet 1431 les forces se rencontrent à l'ouest de BULGNEVILLE, face au village de VAUDONCOURT, sous les murailles du château de LA TOUR GEANT.



Pierre de BAUFFREMONT
seigneur Lorrain


Les Bourguignons occupent une hauteur. Ils vont être attaqué par les Lorrains qui vont être massacré à l'instar de ce qui c'(est passé à AZINCOURT. BARBAZAN est tué. Il sera enterré à SAINT-DENIS. Robert de BEAUDRICOURT, l'homme qui jadis arma Jeanne D'ARC s'enfuit. Le duc RENE Ier est fait prisonnier par TOULONGEON qui le fera emprisonner à DIJON jusqu'en avril 1437 .



Antoine de TOULONGEON
Maréchal de Bourgogne

Une rançon, de 400 000 écus est fixée et rené Ier est libéré sur parole après dix mois de captivité. Antoine de VAUDEMONT se croit triomphant, mais jamais il ne pourra s'emparer du duché de Lorraine car l'empereur Sigismond de LUXEMBOURG s'y oppose. René Ier à nouveau prisonnier négocie avec Antoine et accepte que sa fille YOLANDE épouse Ferry de VAUDEMONT, le fils d'Antoine. Mais dès 1445 René Ier dont la rançon a été payée quitte définitivement la Lorraine, épouse Jeanne de LAVAL gagne AIX-EN-PROVENCE et accède au trônes de SICILE, de HONGRIE, d'ARAGON et de JERUSALEM. Ce départ ne permet toujours pas aux VAUDEMONT de régner à NANCY. La régence est confiée au fils de René Ier, JEAN qui à la mort de son père deviendra le duc JEAN II.
En fait, la bataille de BULGNEVILLE n'a servit à rien et il faudra attendre 1473 pour que le fils de FERRY II de VAUDEMONT et de Yolande d'ANJOU, accède au titre de duc de Lorraine sous le nom de RENE II .
La bataille de BULGNEVILLE fut le tombeau de la chevalerie Lorraine tout comme AZINCOURT fut celui de la chevalerie Française. 55 chevalier lorrains ou allié des lorrains y furent tués :



Hanry d’Abaucourt, écuyer, Jean d’Abaucourt, écuyer

Thierry d’Ancy, écuyer
Philippe des Armoises, écuyer
Ferry de Bacourt, écuyer,
Thiébaut de Barbas, chevalier
Jean de Bauffremont, écuyer
Hanry Bayer de Boppart
Hanry Bayer de Boppart II, fils du précédent
Ferry de Bauzemont, écuyer et châtelain de Saint-Dié
Jean de Bourlemont, chevalier
Jean de Chambley, chevalier
Didier de Chauffour, chevalier 
Jean de Crehange, chevalier
Guyot de Doncourt, écuyer
Philibert de Doncourt, frère du précédent
Odet de Germiny, écuyer
Huart de Gronaix, écuyer
Hanry de Gironcourt, écuyer
Jean de Gombervaux, petit-fils de Geoffroy de Nancy, chevalier
Guyot de Godoncourt, chevalier
Jean de Haraucourt, écuyer
Hanry d'Haroué, fils de Guy, chevalier
Jean de Houecourt, chevalier
Gérard de Jaulny, écuyer
Herbrand II de Landres, chevalier et seigneur de Briey
Gérard de Magnières, bailli des Vosges
Guyot de Mauléon, chevalier
Guyot de Mazirot, chevalier
Colin de Nancy, fils de Geoffroi, chevalier
Paul de Remicourt, chevalier
Olry de Ribeaupierre, chevalier alsacien




Olry de RIBEAUPIERRE

Olry de Ruppes, fils de Liébaut de Bauffremont
Rouillon de Sailly, chevalier
Jean IV, comte de Salm, fils de Jean, seigneur de Viviers
Jean 1er, comte de Sarrewerden, fils de Frédéric, comte de Moers
Warry de Savigny, chevalier
Perrin de Serrières, écuyer
Gaspard de Sierck, fils d’Arnould, chevalier
François de Sorbey, écuyer
Jean de Thuillières, chevalier
Warry de Tonnoy, chevalier
Jean de Villacourt, chevalier
Jean de Ville-sur-Illon, chevalier
Colin Wysse de Gerbéviller, écuyer et bailli de Lorraine allemande.


Johann Kâmmerer von Worms, seigneur de Dalberg

Friedrich IV, comte de Fleckenstein

Heinrich von Horschersheim

Philipp von Ingelheim

Friedrich von Murtfort

Joffroyt de Beffort, beau-père de Conrad von Düne

Harteman von Rotzenhausen, fils de Hans von Rotzenhausen
Les deux fils de Friedrich Gentersberg
Hans Göler von Ravensburg
Albrecht Göler von Ravensburg 


16 nobles lorrains ou allié seront capturés :

Liébaud d’Abaucourt, fils de ferry d’Abaucourt, écuyer et voué de Baccarat.
Collard des Armoises, seigneur de Fléville en Woëvre, fils aîné de Simon, écuyer.
Hue d’Autel, chevalier, seigneur d’Autel et sire d'Aspremont
Conrad Bayer de Boppart II, fils de Conrad Bayer de Boppart
Thierry Bayer de Boppart, frère du précédent
Philibert du Chastellet, chevalier
Jean de Fénétrange, chevalier
Warry de Fléville, chevalier et bailli des Vosges
Collard de Marley, chevalier et seigneur de Saulcy
Philippe de Nourroy, chevalier et seigneur de Port-sur-Seille
Renaud Paixel, chevalier, doyen de Verdun


Jean II de Rodemack et de Cronemberg

Jean III de Rodemack, chevalier, fils du précédent
Wainchelin de la Tour, fils de Gilles, bâtard de Luxembourg.


Friedrich Gentersberg, seigneur allemand

Saubelet de Dun, prévôt de Marville 



LE CHÂTEAU DE BULGNÉVILLE:


Il pourrait avoir existé dès le XI° siècle. Il est le siège d'une baronnie. Lors de la guerre de Trente-Ans il est rasé vers 1650. Rebâtit, au XVIII° siècle il est tenu par la famille DES SALLES. La baronnie devient duché en 1708. C'est à cette famille que l'on doit la création d'un couvent de Récollets en 1709 et d'un hôpital en 1784 et qui existe toujours aujourd'hui. Le château de BULGNEVILLE est une propriété privée qui ne se visite pas.


L'étoile verte désigne le château actuel
(collection particulière)

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer