vendredi 23 juillet 2021

LE CHÂTEAU DE MONTREUX

  LE CHÂTEAU DE MONTREUX (90) :



UN CHÂTEAU SUR MOTTE CASTRALE


SITUATION

Le château de MONTREUX de se situe au sud-est du village, ses rares vestiges se trouvent sur une motte castrale à 340 mètres d'altitude environ.




HISTOIRE

La première mention de l'existence du château apparaît en octobre 1260 dans une charte de l'abbaye de VALDIEU, on apprend que la place a été donnée à la dite abbaye par Agnès de TOUL, châtelaine de FONTENOY (88) - voir ce nom.

Le château sera occupé par la famille de MONTREUX descendante de CHARLEMAGNE par les comtes de MOUSSON et de MONTBELIARD.  La dynastie est fondée par Robert de FONTENOY, septième enfant de FERRY V de TOUL et d'Agnès de FERRETTE. La famille va s'allier à nobles locaux dont les MONTJOIE et les AUXELLES.


Les sires de MONTJOIE

Au XIV° siècle Jean de MONTREUX mène des razzias en Lorraine. En 1424, il participe à la défense de BELFORT durant la guerre dite des Gageries. Il s'allie à Pierre de MORIMONT et Jean de TIERSTEIN  dans une guerre contre la ville de BÂLE (CH). Il va ensuite épouser Marie de GRAUX qui lui apporte en dot plusieurs terres dont le château de SAINT-BASLEMONT (88) (voir ce nom). En 1458, la seigneurie de MONTREUX se retrouve partagée entre deux frères, Jean et Didier, le château restant commun. Une partie du domaine est tenue par Frédéric de MONTREUX Il épouse successivement des femmes issues des familles de HATTSTATT, et de REINACH. Seul se dernier mariage aura une descendance. L'autre moitié du domaine échoit à Didier de MONTREUX, chef de la branche cadette. Il se marie avec  Marguerite de SAINT-LOUP. Parmi ses enfants on trouve Antoine de MONTREUX qui épousera la cause de CHARLES LE TEMERAIRE en se mettant au service de Pierre de HAGENBACH, bailli du duc de BOURGOGNE. Antoine va épouser la Marie, fille du bailli , mais ce mariage sera stérile.

En 1549, Guyot de MONTREUX vend sa terre à Nicolas PERENOT de GRANDVELLE, qui est le garde des sceaux de l'empereur d'Autriche MAXIMILIEN. Il mourra sans descendance. En 1608, l'empereur investit la demi-seigneurie à la famille de REINACH. Les deux domaines de MONTREUX sont désormais propriété d'une même famille. 


Les sires de REINACH

A l'issue de la Guerre de Trente-Ans, la famille de REINACH se place sous la protection du roi de France. Le 21 septembre 1699, Joseph de REINACH épouse sa cousine Marie-Claire et de ce fait réunit la seigneurie en une seule entité.

Au cours de son histoire, le château a été plusieurs fois remanié. On sait que la forteresse comprenait douze pièces et plusieurs cabinets répartis sur deux étages, une cave un donjon et une tour. Il y avait une basse-cour avec des communs et une porte fortifiée. Un fossé pouvant être mis en eau complétait le système de défense. 

Au début du XVIII° siècle, la famille de REINACH déserte le château qui sera laissé à l'abandon pour s'établir à FOUSSEMAGNE (90). En 1791 la forteresse est vendue comme bien de la nation et achetée par un entrepreneur qui vendra ses pierres jusqu'à disparition presque totale de l'édifice. Longtemps tenue en copropriété, la motte castrale a été rachetée par la commune de MONTREUX-CHÂTEAU qui entretien les vestiges du château.

ÉTAT ACTUEL

Il ne subsiste que de rares bases de murs et une partie du chemisage de l'enceinte

ACCÈS

La visite du site est libre.


VUES DU SITE


Vue aérienne (Géoportail)


Vestige

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire