vendredi 20 juin 2014

CHÂTEAU DE DAMEGALLE

LE CHÂTEAU DE DAMEGALLE (54) :

CONSTRUIT POUR UN SIÈGE


SITUATION

Situé en Meurthe-et-Moselle à proximité du col de la Chapelotte dans la vallée de Celles, c'est l'un des quatre châteaux de construits sur la commune de PIERRE-PERCÉE. Il est aussi orthographié DAME GALLE.


HISTOIRE



Édifié en 1135 sur ordre de l’évêque de METZ Etienne de BAR, en même temps que deux autre forteresses voisines qui ont quasiment disparu  pour servir de base arrière au siège du château de LANGENSTEIN . L'un de ces autres châteaux de siège se trouvait au site de LA ROCHE DES CORBEAUX, l'autre sur la roche d'ORTOMONT. Simple fortin à l'origine, il est destiné au cantonnement des troupes de l’évêque qui assiégeait le château voisin où réside le comte Hermann II de SALM. qui trouvera la mort au cours des combats.





Selon une source non vérifiée, la place aurait été ensuite inféodée aux sires de PAROY, famille que l'on retrouve entre autre au château de FAUCOMPIERRE et à celui de la HAUTE-PIERRE, tous deux situés dans le département des Vosges. L'on ignore quelle fut la fin du DAMEGALLE. Cependant son rôle militaire n'était pas terminé car implanté au centre du champs de bataille de LA CHAPELOTTE lors de la première guerre mondiale, il connaîtra la guerre moderne et ses ruines seront anéanties.




ETAT ACTUEL




Construit sur un entablement rocheux à pic sur trois côtés on distingue les bases de plusieurs murs dont le tracé du donjon carré. Les abords directs du site sont envahis de végétation d'où émerge une multitude de pierre provenant du château. Très rares vestiges.



ACCÈS



Son accès est très aisé puisque l'on peu l'approcher en voiture jusqu'à environ 200 mètres du site. Suivre le fléchage au départ du col de la Chapelotte. Arrivé dans un fer à cheval, ignorer la pancarte indiquant de château par le chemin qui s'y embranche et poursuivre la route goudronnée jusqu'au croisement suivant. Là, laisser la voiture et suivre le chemin de gauche à pieds sur environ 200 mètres.




VUES DU SITE





Croquis réalisé sur place en 2013



  
Les vestiges de l'enceinte extérieure, autour du rocher sont visibles à plusieurs endroits




 
L'entrée du château. Un escalier de pierre est encore présent





Les restes du donjon carré émergent sous la végétation




 A l'extrémité du château, la hauteur du rocher est importante




Vue du sommet du rocher où subsistent divers cônes d'éboulis




A proximité immédiate du château, les tranchées de la Grande Guerre sont 
encore bien visibles 





De même que les restes de mitraille, ici, sur l'esplanade centrale du château

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire