mardi 11 août 2015

CHÂTEAUX DE LUNEVILLE: Grand et petit château

LES CHÂTEAUX DE LUNEVILLE (54):

DE LA FORTERESSE AU CHÂTEAU DUCAL CAPITAL


SITUATION

Les châteaux de LUNEVILLE se trouvent dans la ville du même nom l'un situé à proximité d'un pont sur la VEZOUZE, est le palais ducal surnommé le VERSAILLES LORRAIN.

L'autre le CHATEAU DU PRINCE CHARLES-ALEXANDRE n'est pas d'origine féodale. Il est plus modeste et subsiste 3 avenue VOLTAIRE.



LE VERSAILLES LORRAIN



(collection particulière)

HISTOIRE

La construction de ce château est fort ancienne. A l'origine, la place est le siège du comté de LUNEVILLE. Dès 994 Etienne de LUNEVILLE coiffe la mitre de TOUL. à la même époque Folmar 1er de LUNEVILLE porte le titre de comte palatin de METZ. Le prénom de Folmar sera porté par cinq autres comtes. Vers 1120 Folmar V épouse Spanhilde de DABO-EGUISHEIM. Le couple n'aura pas de descendance. Le titre échoit au petit fils de Folmar III, HUGUES Ier. Son fils Hugues II (1220-1243) est en conflit avec le duc de Lorraine MATHIEU II. Vaincu, il doit céder son comté au vainqueur. Contraint de quitter LUNEVILLE, Il va construire le château de LA PETITE-PIERRE (67) - voir ce nom; et fonder la famille de LUTZELSTEIN.  

Le château de LUNEVILLE devient domaine ducal en 1243. La place deveint une redoutable forteresse. Le duc RAOUL y édifie une chapelle en 1343. Après les guerres contre la Bourgogne, le duc RENÉ II va profondément modifier l’aspect du château en érigeant une nouvelle enceinte bastionnée . Sous le duc HENRI II LE BON transforme les logis  au style de la renaissance en 1612. Après les malheurs de la guerre de Trente-Ans le duc Léopold reprend possession de son duché en 1697. Il ordonne la destruction du château fort et l'érection du palais actuel qu'il confie aux architectes Pierre BOURDICT, Nicolas DORBAY et Germain BOFFRAND. Léopold s'inspira du château de VERSAILLES pour sa nouvelle demeure et y mourut en 1729. Le duc François III le successeur appelé à la succession des empereurs d'AUTRICHE fut contraint de céder le duché au beau-père du roi de France LOUIS XV : Stanislas LESZCZYNSKI, roi des Polonais déchu. 


Stanislas LESZCZYNSKI, roi de Lorraine et des polonais

Lors du rattachement de la Lorraine à la France en 1766, LOUIS XV transforma le château en caserne, un rôle qu'il occupait encore partiellement en 2003 quand il fut ravagé par un gigantesque incendie.

Le château est classé Monument Historique en 1901, il est aujourd'hui encore co-propriété du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle et du Ministère de la défense.

L'ÂGE D'OR DE LUNEVILLE

LE ROI STANISLAS

Le château de LUNÉVILLE connaît un renom considérable au Siècle des Lumières. Si la Lorraine est gouvernée par un intendant à la solde la LOUIS XV, le cour de STANISLAS, roi fantoche même un train de vie fastueux. Ses jardins possèdent un palais des automates, une orangerie où l'on cultive agrumes et melons qui sont quotidiennement à la table du roi. Celui ne fait qu'un seul repas par jour, mais il est pantagruélique...
On doit à STANISLAS une phrase en lorrain dans laquelle il décrit son pays à son arrivée:

"CÉ SEN TET D'GIRAUMOUÉ ET CO IN PEU D'NANCY QU'OSSE QUÉS S'RAU DET LAURAINE" 
(Si ce n'était de GERARDMER et encore un peu de NANCY, qu'est ce que ce serait de la Lorraine) Une parole bien peu édifiante en vérité, mais il se dédira plus tard...


Le roi STANISLAS (tableau de Girardet)

Le monarque collectionne les maîtresse, attire à la cour les nains comme Bébé, les géants comme 'Le Févotte" mais aussi les gens d'esprit comme PARADIS DE MONCRIF, MONTESQUIEUX ou VOLTAIRE. Il invente entre autre choses une voiture à trois roues dans laquelle il faillit se tuer, des recettes de cuisine comme le baba au rhum, la bouchée à la reine, baptise la madeleine, ce petit gâteau créé à COMMERCY (55) une  ville dont le château lui sert aussi de résidence. Il a deux maîtresses officielles: Madame de BOUFFLERS et la duchesse OSSOLINSKA. STANISLAS appréciait peu NANCY et ce sentiment était réciproque. Pourtant il va faire édifier une place royale en l'honneur de son gendre LOUIS XV qui fait aujourd'hui l’orgueil de cette ville. Lors de l’inauguration de la place en novembre 1755, le roi fit édifier deux fontaine débitant du vin. Dès 1750, le roi avait créé une caisse de secours pour venir en aide aux miséreux doté d'un capital de 200 000 livres. En 1756 il créait un fond de secours pour les misères cachées  et lancé une vaste opération d’alphabétisation des campagnes.

Le 5 février 1766, STANISLAS se lève à six heurs et demie. Il allume sa pipe et s'assied dans un fauteuil à proximité d'une cheminée où le feu ronfle. Sa robe de chambre, un cadeau de sa fille la reine de France s'enflamme, le roi est sévèrement brûlé. Il s’éteint de 23 février après 18 jours de souffrances horribles. Il a 88 ans. Il est enterré à NANCY, non point aux Cordeliers mais en l'église Notre Dame du Bon Secours. Le cœur de sa fille MARIE , reine de France repose à ses côtés.

Le prénom STANISLAS resta longtemps très courant en Lorraine, c'était d’ailleurs celui de mon arrière grand-père.

VOLTAIRE

VOLTAIRE fréquente LUNÉVILLE dès 1748. Il trouve là un double intérêt: Être à l'abri des inimitiés versaillaises, mais surtout rejoindre sa maîtresse Gabrielle Emilie Le TONNELIER  DE BRETEUIL, marquise DU CHÂTELET, membre de l'illustre famille noble vosgienne des DU CHÂTELET (voir châteaux d'HARCHECHAMPS -88). Voltaire retrouvait sa dulcinée soit à CIREY-SUR-BLAISE (52) au château de sa belle, soit à HARCHECHAMP ou à LUNÉVILLE. Rapidement une grande amitié s'est nouée entre STANISLAS et le philosophe, même si les désaccords entre les deux hommes sont légion. Mais le roi de Lorraine est tolérant et VOLTAIRE trouve à la cour de Lorraine un refuge sûr pour éviter les lettres de cachet.
Malheureusement, Emilie DU CHÂTELET décède à LUNÉVILLE des suites d'un accouchement. Après cet événement, VOLTAIRE devient mystique et va étudier aux abbayes de LUXEUIL-LES-BAINS (70), mais surtout de SENONES (88) d'où il se fera chasser par le prince...

BÉBÉ

On ne peut évoquer STANISLAS sans parler de Bébé.

Nicolas FERRY dit Bébé est né en Principauté de SALM-SALM à PLAINE ( commune aujourd'hui rattachée au Bas-Rhin), le 11 novembre 1740. A sa naissance il mesure 24 centimètres. A 15 ans il mesure 70 centimètres et 89 à l'âge adulte. Recruté par STANISLAS comme "fou du roi", il meurt de vieillesse à l'âge de 23 ans. STANISLAS lui fit construire une maison, des meubles et à sa taille. En prenant de l'âge il devint irascible. Il dû un temps cohabiter avec un autre nain Jozef BURUWLASKI dit JOUJOU qui était beaucoup plus intelligent et cultivé que lui. La cohabitation ne fut pas sans heurt...




Nicolas FERRY dit BÉBÉ (musée lorrain NANCY)

Bébé est à l'origine de la dénomination du jeu du nain Bébé devenu de nos jours le nain jaune. Il a fait l'objet d'une chanson sur l'album du groupe "ANGE" de 1975 "Emile JACOTEY" : "Le nain de Stanislas".
Le musée de LUNÉVILLE possédait une statue grandeur nature du personnage réalisé par les faïencerie de LUNÉVILLE. Elle fut perdue dans l'incendie du château en 2003. Le squelette de Bébé est présenté au Musée de l'Homme de PARIS.

ETAT ACTUEL

Aujourd'hui la restauration du monument est toujours en cours et seules quelques parties sont réouvertes aux visiteurs. Les jardins sont d'accès libre, même s'ils ont perdu le faste qu'il affichaient à l'époque des lumières.


ACCÈS

L'accès au château de LUNÉVILLE est bien signalé en ville. Suivre les indications.



VUES DU SITE



Cour d'honneur du château




Extrémité Ouest de l'aile Nord




L'aile Nord




Le pavillon Sud




Statue du général LASALLE




La chapelle




La seconde cour


Le porche




Le drapeau lorrain résiste, on se demande qu'elle est la bataille
 qui l'a ainsi endommagé



Accès aux appartements




Coté jardin




L'aile Est ex mess des officiers




Le parc




Les parterres




Les bassins




Les Bosquets et le grand canal




La cascade




La cascade au XVIII° siècle




Le grand canal




La vanne




La canal et le château




L'aile Nord façade Nord




LE PETIT CHÂTEAU



Tout comme VERSAILLES, LUNÉVILLE possède son "TRIANON". Ce château est aussi appelé CHÂTEAU DU PRINCE CHARLES-ALEXANDRE, CHÂTEAU DE LA FAVORITE ou encore CHÂTEAU BOFFRAND.



HISTOIRE

Ce château a été érigé sur l'ordre du duc de Lorraine LEOPOLD au XVII° siècle afin de servir de résidence privée à son dernier fils le prince CHARLES-ALEXANDRE. Il est l'oeuvre de l’architecte Germain BOFFRAND, l'un des artisans du renouveau du grand château. Les travaux débutent en 1786 postérieurement au décès du duc Léopold pour s'achever en 1734. Quant la lorraine passe sous l'autorité de la France, le prince CHARLES-ALEXANDRE en conserve la propriété bien qu'ayant quitté la région pour l'Autriche. A sa mort l'empereur JOSEPH II en hérite et le met en vente en 1780. Il est acheté par un noble de la cour de LUNÉVILLE qui le met à disposition de STANISLAS qui l'utilise pour ses rendez-vous galants. Tout au cours des années, plusieurs propriétaires successifs vont se suivre. Il va subir des transformations au XIX° siècle. Devenu propriété de la ville de LUNÉVILLE, il revendu en 1999. Longtemps il restera à l'abandon subissant les outrages des vandales et des voleurs qui vont le mener dans un état proche de la ruine. Ses jardins à l'abandon redeviennent une friche. Inscrit Monument Historique le 14 décembre 1992, il classé en intégralité le 21 septembre 2011. il semble connaître depuis peu un début de restauration.


VUES DU SITE



Le petit château vers 1900 (collection particulière)




Le château vers 2005

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire