jeudi 8 octobre 2015

ABBAYE DE SAINT-SAUVEUR

L'ABBAYE DE SAINT-SAUVEUR (54):

ELLE REMPLAÇA L'ABBAYE DE BONMOUTIER

SITUATION

L'abbaye de SAINT-SAUVEUR se trouve sur la commune du même nom. Elle domine le village à 570 mètres d'altitude.

HISTOIRE

L'abbaye bénédictine de SAINT-SAUVEUR-EN-VOSGES est créée en 1010. Il s'agit en fait du transfert de l'abbaye de BONMOUTIER (voir ce nom) qui avait été fondée à VAL ET CHATILLON, soit à faible distance du nouveau site. Les possessions de l'abbaye s'étendaient du massif du DONON aux vallées de la SARRE et de la PLAINE. Les voués de l'abbaye furent les seigneurs de TURQUESTEIN et de BLÂMONT. En 1138, le domaine du DONON échappe à l'abbaye au profit d'Agnès de LANGENSTEIN, puis à sa descendance les comtes de SALM. Ces derniers seront chargés de protéger SAINT-SAUVEUR. Cependant, et suivant leur habitude, ces comtes vont se comporter vis à vis des moines comme il le font à SENONES ou à HAUTE SEILLE ; c'est à dire qu'ils leur infligent de mauvais traitement et les mettent au pillage. En 1188 les bénédictins sont remplacés par des chanoines réguliers de SAINT-AUGUSTIN par l'évêque de TOUL, suite à un conflit avec l'abbaye voisine de HAUTE-SEILLE (voir ce nom).

De grands seigneurs se firent ensevelir à SAINT-SAUVEUR, notamment Henri Ier de BLÂMONT et son épouse Cunègonde de LINANGE. Leur gisant est aujourd'hui conservé en la chapelle des cordeliers de NANCY (voir châteaux de NANCY). Ce haut personnage qui se distingua au tournoi de CHAUVENCY en 1285 était sénéchal de Lorraine, voué de VIC SUR SEILLE, constructeur des remparts de BLÂMONT et du château de BACCARAT (voir ce nom). Il est représenté en armure sur deux enluminures conservées à OXFORD (GB).

En 1525, l'abbaye est pillée par les Rustauds et sera détruite en 1568 par les reîtres allemands lors des guerres de religion et sera finalement abandonnée en 1569, les chanoines partent s'installer à DOMEVRE SUR VEZOUZE (54). Seul, un vicaire est maintenu à SAINT-SAUVEUR.

Laissée à l'abandon, l'abbaye est vendue comme bien de la nation lors de la révolution. Sans doute utilisée comme carrière, elle a presque disparu aujourd'hui.

Plus tard, ce qui reste de l'abbatiale deviendra l'église paroissiale de la commune. Vers 1880 le clocher actuel est érigé.

ETAT ACTUEL

De l’ancienne abbatiale il ne subsiste que le chœur fermé par un mur de façade et un clocher du XIX° siècle. Les bâtiments abbatiaux qui s'étendaient sur la vaste prairie avoisinante ont tous disparus. Une grille empêche d'atteindre librement le chœur, mais permet tout de même de  le voir.

ACCÈS

En venant de VAL ET CHATILLON, traverser tout le village. A la sortie vers BADONVILLER, prendre la petite rue à gauche dans la montée. On parvient à l'église. Les possibilités de parking sont inexistantes.


VUES DU SITE



Le village et l'abbaye vers 1950 (collection particulière)




Vue générale




Le clocher




Coté Sud-Est




Coté Nord-Est




Baie cruciforme



Escalier d'accès à l'emplacement de l'abbaye




Intérieur




La niche qui accueillait le gisant d'Henri de BLÂMONT




Le gisant de SAINT-SAUVEUR
(église des Cordeliers de NANCY - photo X)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire